• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Contrefaçons : 48 000 articles détruits à Marseille

© Photo Frédéric Renard
© Photo Frédéric Renard

Les services des douanes d'une vingtaine de villes détruisent ce jeudi des centaines de milliers de produits contrefaits. A Marseille, 48.000 objets saisis ces derniers mois, sont mis en benne et seront incinérés. Jouets, pièces automobiles et nouveauté : des meubles design.

Par Ghislaine Milliet

La 3 ème Journée nationale de destruction de contrefaçons se déroule aujourd'hui dans une vingtaine de villes françaises. Ce matin à Marseille, la presse a été conviée à assister à la destruction de 48000 objets saisis par les services douaniers ces derniers mois.
 48000 objets saisis par les services douaniers ces derniers mois. / © Photo Frédéric Renard
48000 objets saisis par les services douaniers ces derniers mois. / © Photo Frédéric Renard

La plupart (80%) proviennent d'Asie du sud-Est. Ils concernent de nombreuses pièces automobiles, des jouets, mais aussi du mobilier design. Ce sont les entreprises de fabrication françaises qui sont directement visées. Les objets (meubles, tabourets, chaises, couteaux...) ont été saisis pour protéger les droits d'auteurs des sociétés du "made in France".
Des couteaux "Made in France" saisis et détruits par les douanes marseillaises / © Photo Frédéric Renard
Des couteaux "Made in France" saisis et détruits par les douanes marseillaises / © Photo Frédéric Renard

Des produits dangereux

Mais pour les douanes, il s'agit aussi d'enlever du marché des produits dangereux : comme les jouets coupants, ou revêtus de peintures et colles non conformes aux normes européennes, des piles électriques non fiables, des clefs électroniques de voiture lançant des décharges électriques, des extensions de cheveux inflammables... 
Au fil du temps, les habitudes des contrefacteurs ont changé. Après les produits de marque, ils se sont lancés dans des produits du quotidien, où la demande est forte. On trouve aujourd'hui des pièges à rats ou à cafards, du café, des biscuits...
48 000 articles contrefaits détruits à Marseille / © Photo Fredéric Renard
48 000 articles contrefaits détruits à Marseille / © Photo Fredéric Renard

Ces produits sont revendus sur les marchés, mais arrivent aussi à passer le filtre de la grande distribution.
C'est la raison pour laquelle les services de l'Etat se mobilisent fortement contre les articles contrefaits. Ils représentent un marché mondial de 1600 milliards d'euros. 
Destructions de contrefaçons

 

Sur le même sujet

Les gilets jaunes à Plan de Campagne ce dimanche

Les + Lus