Cet article date de plus de 5 ans

Echauffourées à Marseille : 57 interpellations; "Solidaires" dénonce une violence policière

Des échauffourées ont eu lieu à Marseille, vers la fin de la manifestation contre le projet de loi Travail. La police a procédé à 57 interpellations. De son côté le syndicat Solidaires dénonce des violences policières.
Ils étaient 4800 manifestants selon la police, 75 000 selon la CGT, 30 000 selon FO. Le cortège qui a défilé ce matin sur la Canebière pour contester le projet de loi Travail, s'est terminé par des incidents. 57 personnes ont été interpellées à l'issue de la manifestation. 
La plupart ont été arrêtées à la gare Saint-Charles où des voies ont été envahies.
Des incidents ont aussi eu lieu près de la place Castellane, point de rassemblement final des différents cortèges marseillais, avec des jets de projectiles de manifestants en direction des forces de l'ordre et des incendies de poubelles. 

"Violences policières" selon "Solidaires

De son côté, l'union syndicale Solidaires dénonce dans un communiqué, "une violence inadmissible" émanant des forces de police "contre le cortège en cours de dispersion". 

"Des tirs tendus de grenades lacrymogènes et de flashballs ont atteint des manifestant-es et le camion de l'Union syndicale Solidaires 13"


précise le communiqué.
Selon le syndicat, "un responsable de Sud Collectivités territoriales, touché à la gorge par un tir de flashball, est actuellement hospitalisé".



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société social économie police