Cet article date de plus de 5 ans

Un homme tué par balle à Marseille

Un homme a été tué par balle ce matin dans un quartier résidentiel du 12ème arrondissement de Marseille
© Boris Horvat
Après le crime, des voitures de police ont bloqué la rue commerçante de ce quartierpavillonnaire relativement calme à l'ordinaire, rendant inaccessibles les lieux

aux personnes, majoritairement âgées, venues faire leurs courses.Règlement de compte à Marseille


Un homme a été tué par balle ce matin dans le 12ème arrondissement de Marseille par deux individus qui circulaient à moto. 

Plusieurs coups de feu auraient été tirés sur l’avenue du 24 avril 1915 dans un quartier résidentiel de Marseille. Un homicide qui a les caractéristiques d’un règlement de compte selon la police. 

© Pascal Faiseaux
L'homme n'a pas encore été identifié, il aurait entre 55 et 65 ans. Sur place, une dizaine de douilles a été retrouvée. Elles proviennent d'un arme de calibre 9 millimètres. 

Le procureur adjoint de Marseille, Jean-Jacques Fagni, s'est rendu sur place. 

 Les faits se sont déroulés vers 9h35-9h40. Ils ont été commis par deux individus : un qui était sur une moto, en attente, et un second, piéton, qui, au passage de la victime, qui elle était motorisée aussi, avec un scooter, s'est approché et a tiré (...) sur celle-ci au moins à huit reprises. La méthodologie utilisée correspond à des méthodes du grand banditisme"


a expliqué le procureur de la République adjoint de Marseille.

durée de la vidéo: 00 min 20
Réaction du procureur adjoint après le meurtre d'un homme à la Fourragère
© Pascal Faiseaux
Après le crime, des voitures de police ont bloqué la rue commerçante de ce quartier pavillonnaire relativement calme à l'ordinaire, rendant inaccessibles les lieux
aux personnes, majoritairement âgées, venues faire leurs courses.

Les riverains, eux aussi, on réagit.  

durée de la vidéo: 00 min 27
Réactions après le meurtre d'un homme à la Fourragère

Des chiffres en baisse

En déplacement dans le Var, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, n'a pas souhaité faire de commentaires à ce propos. 

Il a toutefois affirmé qu'il y avait à Marseille une baisse de la délinquance et que :

Généralement lorsqu'on réduit l'espace de déploiement de ceux qui se livrent à des trafics il y a une tension qui explique les règlements de comptes "

rapporte l'AFP. 

Depuis le début de l'année, 14 règlements de comptes ont eu lieu dans le département des Bouches-du-Rhône, dont la moitié a été élucidée par la police judiciaire.

A Marseille, il y a eu sept règlements de comptes, dont quatre ont été élucidés selon le ministère de l'Intérieur. A la même époque de 2014, 15 règlements de comptes avaient eu lieu dans les Bouches-du-Rhône,dont 10 à Marseille. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers criminalité règlements de comptes