Cet article date de plus de 4 ans

Jihad: un interne de l'hôpital de la Timone expulsé de Turquie et placé en garde à vue

Un interne de l'hôpital de la Timone à Marseille a été expulsé de Turquie et placé en garde à vue en France, soupçonné d'incitation au terrorisme, a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête (AFP).
Âgé de 29 ans, un interne de médecine de la Timone à Marseille est entendu depuis le 25 décembre par les enquêteurs de la Sous-direction antiterroriste (SDAT) dans leurs locaux à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Le jeune homme, qui travaillait depuis trois ans au sein du service de chirurgie orthopédique, est soupçonné d'apologie du terrorisme. Selon le quotidien La Provence, le suspect consultait régulièrement des sites jihadistes, incitait à commettre des attentats et se vantait lui-même sur Twitter de pouvoir passer à l'action.

Mis sur écoute


Il avait été signalé à plusieurs reprises en 2015 aux autorités par des internautes sur la plateforme Pharos, mise en place pour dénoncer des contenus illicites sur les réseaux sociaux. Une enquête préliminaire avait été ouverte à Marseille, puis le parquet antiterroriste s'était saisi du dossier à la suite de son départ en octobre vers la Turquie. Le jeune homme a été interpellé dans le pays quelques jours avant Noël. Les enquêteurs pensent qu'il souhaitait rejoindre la zone de combat irako-syrienne.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
djihad faits divers terrorisme