Les Kalachnikov à volonté dans les quartiers Nord de Marseille et grâce à un agent municipal ?

Les Kalachnikov à volonté à Marseille ? - Photo d'archives / © MARTIN BUREAU / AFP
Les Kalachnikov à volonté à Marseille ? - Photo d'archives / © MARTIN BUREAU / AFP

Alors que le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a dévoilé ce vendredi un plan en vingt mesures pour lutter contre le trafic d'armes, une enquête révèlerai que le trafic d'armes et en particulier de Kalachnikov serait très facile à Marseille. Un agent municipal serait impliqué.

Par Sidonie Canetto & ALH

Dans l'Obs sorti ce 12 novembre, le journaliste Philippe Pujol livre un dossier sur les kalachnikof à Marseille.
On y apprend notamment qu'un éducateur des quartiers nord livre des armes aux jeunes des cités mais également qu'un fonctionnaire de la mairie de Marseille remontait des armes et permettait de rendre des armes non militarisées ...militarisées.
L'enquête de l'hebdomadaire révèle également la facilité extrême pour se procurer des armes à bas prix.

Récupérée 20 euros sur les anciennes zones de conflit, les armes sont ensuite revendues autour de 500 euros à un intermédiaire français, et elles sont rachetées entre 1.500 et 2.500 euros dans les cités marseillaises.

Les détails de cette affaire :

Marseille, Kalachs à volonté ?
C'est une révélation du Nouvel observateur qui secoue tout Marseille. Un employé de la mairie serait un traficant d'armes. Un fournisseur de Kalachnikoff...l'enquête de l'hebdomadaire révèle également la facilité extrême pour se procurer des armes à bas prix...Les détails de cette affaire avec Sidonie Canetto et Xavier Choufeneker.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus