• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : 33 épiceries verbalisées pour vente illicite de boissons alcoolisées

A Marseille, les épiceries doivent dissimuler l'alcool entre 20h et 6h du matin sous peine d'être verbalisées / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
A Marseille, les épiceries doivent dissimuler l'alcool entre 20h et 6h du matin sous peine d'être verbalisées / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

A Marseille, la ville interdit la vente de boissons alcoolisées à emporter de 20 heures à 6 heures par les commerces d’alimentation générale. Conséquences : les épiceries doivent dissimuler les boissons alcoolisées durant cette tranche horaire, sous peine d'être verbalisées.

Par Valérie Smadja

Sur le Cours Julien, dans le 6e à Marseille, certains commerces qui vendent de l'alcool devront tirer le rideau à 20h, au lieu de 21h ou 22h. La raison : ils ne sont pas équipés pour "cacher" l'alcool qu'ils vendent toute la journée. Selon un décret de la ville, ces bouteilles d'alcool, exposées en journée, doivent être cachées dès 20h et jusqu'à 6h.

Le cours julien : un quartier prioritaire sous surveillance

A l'occasion de l'installation du Conseil local de sécurité et prévention de la délinquance (CLSPD) des 6e et 8e arrondissements de Marseille, le secteur du cours Julien a été identifié comme prioritaire par l’ensemble des acteurs, et notamment le préfet de police et le maire de Marseille, pour y mener des opérations concertées associant police nationale, police municipale, brigade canine, brigade des débits de boissons, services de l'URSSAF, service et police de la propreté.

Les épiceries verbalisées

Au total, 33 épiceries et 17 débits de boisson et restaurants ont été contrôlés entre 20 h 30 et 22 h 30 ou entre 21 h 30 et 23 h 30.

"Toutes les épiceries ont été verbalisées au moins une fois pour non-dissimulation des boissons alcoolisées et/ou vente d’alcool pendant les horaires d’interdiction", souligne la préfecture de police.  46 procès-verbaux ont été dressés depuis le 21 juillet.


Des paquets de cigarettes vendus illégalement 

Lors de la première de ces opérations, le gérant d'une épicerie a été interpellé pour rébellion et de nombreux paquets de cigarettes (interdits à la vente dans ce type d’établissement en application de la loi), ont été découverts à l'occasion des 2 contrôles dont il a fait l'objet.
Depuis juillet 2015, 9 infractions pour travail dissimulé ont été relevées, principalement dans les bars et restaurants, ainsi que de nombreuses infractions à la législation sur les débits de boisson. Deux fermetures administratives d’un mois et un avertissement ont été prononcés à l’encontre de trois épiceries.

Selon la préfecture, il apparaît que la réglementation sur l'interdiction de vente d'alcool par les commerçants et le principe de la dissimulation des alcools passé 20 heures ne sont pas toujours respectés par certains commerçants. Aussi ces contrôles vont-ils se poursuivre et s’intensifier.

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus