Cet article date de plus de 6 ans

Marseille est-elle prête à l'enneigement ?

Les Marseillais se souviennent encore des chutes de neige de janvier 2009, qui avaient paralysé toute la  ville. Pour prévenir pareil événement, un exercice de sécurité civile simulant un épisode neigeux aura lieu ce mercredi. L'occasion de tester la coordination entre tous les services mobilisés. 
Pour prévenir l'organisation de la ville en cas d'important épisode neigeux dans la région marseillaise,  Michel CADOT, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, préfet de la zone de défense Sud, préfet des Bouches-du-Rhône, a décidé d’organiser un exercice de sécurité civile simulant un important épisode neigeux sur la région marseillaise, en y associant les services mobilisés en pareil cas, à savoir :
les services de l’Etat (Dirmed, DDTM, Dreal), les forces de l’ordre (Préfecture de Police, CRS autoroutière, DDSP, gendarmerie Nationale), les services de secours (Pompiers, Marins-Pompiers), les collectivités (Conseil Général, Communauté Urbaine Marseille
Provence Métropole), le CRICR, Météo France et les sociétés d’autoroute ASF et Escota.
L'objectif de cet exercice est de vérifier les moyens et les conditions de préparation pour l’intervention de ces services, mais surtout d'organiser une véritable coordination entre eux, en cas de fortes chutes de neige, comme celles de janvier 2009.
La préfecture précise que cet exercice n’entraînera pas de mobilisation ou de déploiement de personnels sur les routes.
Une synthèse permettra de dégager, devant des cartographies représentatives, des axes prioritaires d’intervention des différents services.

Pagaille à Marseille

Les Provençaux se souviennent encore de l'épisode neigeux des 7, 8 et 9 janvier 2009. La Provence s'est retrouvée quasi paralysée : autoroutes et aéroport fermés, des milliers de véhicules immobilisés, 20 000 foyers sans électricité...
Conséquence sur la végétation méditerranéenne non adaptée à un tel climat : 10 000 arbres morts sur l'ensemble de la région.
A Marseille, les rues autour de Notre-Dame de la Garde s'étaient transformées en pistes de ski. 
Les routiers furent les premières victimes de cet enneigement exceptionnel, recevant l'ordre préfectoral de ne pas circuler durant une grande partie de cet épisode neigeux.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité neige météo intempéries