Marseille : Karim Zéribi désigné tête de liste des Verts pour les municipales de 2014

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matthias Julliand

Le député européen d'Ecologie-Les Verts a été plébiscité à plus de 91 %. Cette désignation intervient sur fond de polémique, plusieurs candidats déclarés ayant décidé de ne pas participer à ce vote pour la tête de liste en raison d'irrégularités "présumées".

Daté de samedi, un article du site "lepoint.fr" est venu jeter le trouble sur la personne de Karim Zéribi, et par ricochet sur l'élection de la tête de liste d'Ecologie-Les Verts pour les prochaines élections municipales à Marseille. Le député européen y est décrit comme un proche des Guérini, Alexandre et Jean-Noël, mis en examen dans le cadre d'un vaste dossier de marchés publics présumés frauduleux. 

Demande d'annulation de l'élection par les autres candidats

"J'ai demandé le report du vote", a ainsi affirmé Pierre Sémériva, qui a choisi samedi matin de retirer sa candidature. "Le mouvement est fracturé. Seulement 45% des militants ont pris part à l'élection de M. Zéribi", a indiqué pour sa part Sébastien Barles,  conseiller municipal et porte-parole régional d'EELV, qui avait annoncé il y a une semaine son souhait de ne pas participer à cette AG, considérant que la candidature de Karim Zéribi était entachée de nombreuses irrégularités. Il a ainsi relevé "une adhésion massive de nouveaux militants dont certains ignoraient qu'ils avaient adhéré" ou des "spoliations de mandats" pour des votes par procuration. Selon lui, la proximité supposée entre M. Zéribi et les frères Guérini "brouille l'image des écologistes sur l'aspect de la lutte contre le système, contre le clientélisme".

M. Barles a affirmé que le collectif des Gabians, auquel il participe aux côtés de membres de la société civile, d'élus et de personnalités d'EELV, du MoDem et du Front de gauche, lancerait mardi un appel à "un sursaut démocratique".

Une équipe de campagne mise en place dès lundi

Visiblement agacé par ces attaques, Karim Zéribi a dénoncé pour sa part un "procès d'intention". "Plus de 91% des militants m'ont élu pour porter les couleurs écologistes", a indiqué à l'AFP la tête de liste désignée au terme de l'assemblée générale du parti à laquelle 270 militants participaient. Il a précisé que sa liste serait ouverte "à 30% à des candidats de la société civile", ajoutant qu'"une équipe de campagne" serait mise en place dès lundi.

M. Zéribi, également président du Conseil d'administration de la Régie des transports de Marseille (RTM), a souligné qu'il allait développer un programme autour de trois axes : la transparence et la fin du clientélisme, le développement de la ville à travers l'économie verte et le retour à la tranquillité publique via la mise en place d'une police de proximité".
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité