PACA : arrivée progressive des portiques de sécurité dans les gares SNCF de la région

Publié le Mis à jour le
Écrit par GG avec AFP
Un portique de sécurité lors d'une présentation à la presse en mars 2017
Un portique de sécurité lors d'une présentation à la presse en mars 2017 © France 3 - Archives

A partir d'aujourd'hui, des portiques de sécurité seront progressivement installés dans les gares de la région. Un dispositif complété par des équipes mobiles chargées de faire des contrôles aléatoires.

Le déploiement de portiques de sécurité fixes ou mobiles a débuté mardi dans des gares de la région Paca, dont une quarantaine seront équipées au total, a annoncé la Région dans un communiqué. "La première vague de déploiement commence et s'étend jusqu'au mois de septembre avec l'équipement des premiers portiques fixes des gares d'Arles, Aix-en-Provence-Centre, Les Arcs-Draguignan et Cagnes-sur-Mer", a détaillé la Région dans un communiqué.

Des équipes mobiles

Des équipes mobiles sont aussi déployées pour assurer les contrôles aléatoires dans 39 autres gares. Dans ces dernières, des portiques démontables seront montés
en quelques minutes pour des contrôles inopinés à la montée ou à la descente des trains.

Lutte contre l'insécurité et la menace terroriste

Fin octobre 2017, prévoit la Région, 1/3 des 147 gares de Paca seront couvertes par ces dispositifs de sécurisation, dont le but est de faire diminuer l'insécurité liée aux agressions et aux vols, mais aussi à la menace terroriste. Ces mesures avaient été annoncées par Christian Estrosi dès novembre 2016. Elles avaient été raillées par le Front national, qui les avaient taxées de "promesses irréalisables et surtout, un dispositif inefficace et coûteux". La Région a pris en charge la totalité du coût d'installation et de fonctionnement, soit 556.000 euros en investissement et 5,1 millions d'euros par an en fonctionnement.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.