Peypin : l'ancien maire et deux élus placés sous contrôle judiciaire dans une affaire de détournement de fonds publics

L'ancien maire de Peypin (Bouches-du-Rhône) Albert Sale et la directrice générale des services sont poursuivis dans le cadre d'une enquête sur le paiement non justifié d'heures supplémentaires versées au chef du service urbanisme. 
© Google maps
Albert Sale, ancien maire et actuel conseiller municipal de la commune de Peypin, Laurence Dufrene, directrice générale des services de la commune et Rémi Hermellin, chef du service urbanisme devront comparaître devant le tribunal correctionnel le 19 mai prochain, indique le parquet de Marseille.

La justice s'intéresse au versement de plus de 30.000 euros à Rémi Hermelli,  correspondant à un forfait mensuel d'heures supplémentaires sur quatre ans, entre 2014 et 2018, "quelque soit la réalité des heures réellement effectuées".

L'ancien maire et la directrice générale des services sont poursuivis pour "détournement de fonds publics". Le chef du service urbanisme doit répondre de "recel de détournement de fonds publics, concussion par personne chargée d'une mission de service public ainsi que faux et usage de faux", précise la procureure de la République de Marseille Dominique Laurens dans un communiqué. Entendus en garde à vue le 9 décembre, ils ont tous trois été placés sous contrôle judiciaire, avec "interdiction d'entrer en contact les uns avec les autres et interdiction de paraître à la mairie de Peypin".  Ils encourent des peines pouvant aller jusqu'à 10 ans de prison.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société