Plan-de-Cuques : un collectif vent debout contre une antenne-relais

Une antenne-relais vient de pousser sur leurs terres. Des Plan-de-Cuquoises et Plan-de-Cuquois réunis en collectif tentent de déraciner l'intrus. Pourtant bien scellé dans son socle de ciment.

© "Riverains en colère"
Personne n'était au courant. Soudain, fin avril, une plateforme en ciment apparaît sur le terrain d'un particulier. Tout autour, un lotissement peuplé de nombreuses familles se pose des questions.

Les riverains comprennent rapidement qu'une antenne-relais sera prise dans le ciment. Selon l'une d'entre eux, aucun échange ne semble possible avec le propriétaire du terrain. 

Douze mètres de polémique

Le collectif est composé d'une douzaine de familles, il s'appelle "Riverains en colère." A la mairie, les habitants découvrent que le dossier date de 2017, on l'aurait "ressorti des tiroirs". Un autre projet avec une antenne de dix-huit mètres a été abandonné précédemment car non conforme, selon les services de l'urbanisme.
 
© "Riverains en colère"

Une antenne de douze mètres est bien en projet. Mais "Il ne se passera rien avant le mois de septembre, le temps que le ciment sèche", assure l'entreprise chargée du chantier. Pourtant, mardi 28 mai, un mât de douze mètres de haut est installé.

Les habitants craignent pour leur santé mais aussi pour la dévalorisation de leur bien.  
 
© "Riverains en colère"

Deux pétitions lancées dans la commune

Une pétition en ligne a recueilli 300 signatures, une autre circule chez les commerçants de la commune. Ce mardi à 19 heures, une réunion est organisée entre les habitants et l'opérateur, Orange.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société santé paysages
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter