La-Fare-les-Oliviers/Lançon-de-Provence : mise en place d'un nouveau radar

Mise en place du radar à La-Fare-les-oliviers / © Préfecture de Police des Bouches-du-Rhône
Mise en place du radar à La-Fare-les-oliviers / © Préfecture de Police des Bouches-du-Rhône

A compter de ce vendredi, un « radar tronçon », sera activé sur la RD113 sur laquelle la vitesse est limitée à 90km/h dans le sens La-Fare-les-Oliviers/Lançon-de-Provence. Le radar positionné sur cet axe ne flashera plus que dans le sens Lançon-de-Provence /La-Fare-les-Oliviers.

Par Sidonie Canetto

Pourquoi positionner des équipements de contrôle de la vitesse sur cet axe ?

Une étude réalisée sur 5 ans, entre 2010 et 2014, sur un tronçon de 10 km de la RD 113 a alerté le préfet de police sur une accidentalité particulièrement inquiétante. Onze tués, quinze blessés hospitalisés et dix blessés légers. Après concertation avec le Maire de Lançon-de-Provence et autorisation de la Délégation nationale à la sécurité et à la circulation routière, des travaux ont été engagés pour installer un radar entre Lançon-de-Provence et La-Fare-les-Oliviers.

Depuis 2015:

Dans l'intervalle, afin de sécuriser rapidement cette route et comme l'a souhaité le maire de Lançon-de-Provence, deux radars  flashant dans les deux sens de circulation ont été installés en 2015 par le préfet de police. Aujourd'hui, un seul reste positionné sur cet axe. Ce dispositif a montré son efficacité puisqu'un seul accident de la route s'est produit en 2015 sur ce tronçon, faisant un tué, et aucun accident ne s’y est produit en 2016.

Qu'est ce qu'un  « radar tronçon » ?

Le radar de tronçon contrôle la vitesse pratiquée par les usagers sur une portion de route pouvant aller jusqu'à plusieurs kilomètres entre deux points afin d'inciter les usagers à adopter une conduite responsable tout au long de leur trajet. Ces radars de tronçon sont destinés à des portions de route ou d'autoroute dangereuses (virages, descentes, etc.) ou sur lesquelles un accident aurait des conséquences démultipliées (ponts, tunnels, viaducs, etc.).

A chaque point de contrôle (en entrée et en sortie de la section contrôlée), une caméra vidéo, associée à un lecteur automatique de plaque, prend un cliché de chaque véhicule et relève sa plaque et son heure de passage. Au point de sortie, une unité de traitement calcule, pour chaque véhicule, la vitesse moyenne pratiquée sur la section. Le lieu de l’infraction est donc le point de contrôle de sortie.
Comme tous les radars vitesse fixes, les radars de tronçon sont signalés par des panneaux d'annonce de contrôles automatiques.

Sur le même sujet

Les + Lus