Soupçons de dopage de chevaux: Frédéric Rossi et ses neveux interpellés dans les Bouches-du-Rhône

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Beliaeff et Emilie Méchenin avec AFP
Illustration.
Illustration. © VALERIE VREL / MAXPPP

Une quinzaine de personnes ont été interpellées ce mardi en France en raison de soupçons de dopage de chevaux. Parmi eux, trois membres de la famille Rossi, dans les Bouches-du-Rhône.

Parmi le personnes placées en garde à vue figurent l'entraîneur marseillais Frédéric Rossi et ses deux neveux Cédric et Charley, également connus pour leur succès dans le milieu des courses. Des vétérinaires, des jockey et des préparateurs sont également entendus en tant que témoins, indique l'AFP.

Ce coup de filet a été ordonné par un juge d'instruction d'Aix-en-Provence dans le cadre d'un information judiciaire ouverte notamment pour dopage équin, suite à un renseignement obtenu par la police judiciaire de Marseille. 

Le centre d'entraînement de Calas perquisitionné

Plusieurs perquisitions étaient en cours mardi matin, notamment au centre d'entraînement de Calas (Bouches-du-Rhône) où s'exercent les chevaux de la famille Rossi, selon la source proche du dossier.

"Une trentaine de course sur l'année 2021" est dans le viseur a indiqué un enquêteur à l'AFP. Les gardes à vue ont été prolongées de 24 heures, mardi soir. 

En plus du dopage, des soupçons de tricheries intéressent les enquêteurs. Des jockeys pourraient avoir "retenu" leurs chevaux, explique une source proche du dossier, pour perdre et ainsi faire monter la côte pour la course suivante. 

L'évaluation des gains est en cours par les enquêteurs. En attendant les résultats de l'enquête, une dizaine de chevaux ont été saisis par l'Agence de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (AGRASC). 

La famille au Rossi au cœur de l'enquête

Avec 94 victoires en 2021, qui ont rapporté au total 2.512.625 euros de gain, Frédéric Rossi figure à la cinquième place du classement des entraîneurs établi par France Galop, la société organisatrice des courses hippiques. Ses neveux Cédric et Charley figurent respectivement à la 10e et 36e place.

Frédéric Rossi, 53 ans, est à la tête d'une écurie de 110 chevaux au centre de Calas. Il est le fils d'Henri Rossi, jockey puis entraîneur. En 2020, Frédéric Rossi décroche une victoire lors de la Poule d'Essai des Pouliches, une course labélisée Groupe 1, plus haut niveau de compétition existant. "Un exploit inédit pour l’écurie", écrit-il sur son site personnel.

Il est depuis 2019 dans le viseur des instances disciplinaires de France galop, société qui organise des courses hippiques. En 2019 et 2020, il avait ainsi écopé de deux amendes pour avoir administré des substances interdites à ses chevaux. Le 9 juin dernier, il a été suspendu pour 3 mois avec sursis de ses fonctions d'entraîneur. 

Le SCCJ chargé des investigations

Ces interpellations ont été pilotées par le Service central des courses et jeux (SCCJ) chargé des investigations. Le SCCJ est rattaché à la direction centrale de la police judiciaire et compte une  soixantaine d'enquêteurs chargés de contrôler et enquêter dans le milieu du jeu, des casinos aux champs de courses en passant par les paris en ligne.

"Certaines personnes sont entendues sous le régime de la garde à vue, d'autres comme témoins", a précisé la source proche.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.