Les détenus de Tarascon en colère

© Gérard Julien
© Gérard Julien

Une centaine de détenus de la prison de Tarascon ont signé une pétition pour dénoncer la politique restrictive des juges de l’application des peines face aux demandes de sorties, en vue d'une réinsertion. 

Par Marie Aubazac

Tensions à la prison de Tarascon

Une centaine de détenus du centre de détention de Tarascon ont adressé, mercredi 3 août, une pétition au Ministère de la Justice pour dénoncer la multiplication des refus de permission pour les détenus en longue durée, une procédure préalable à la réinsertion. 

Une situation qui inquiète Noémie, la compagne d’un détenu qui a obtenu un CAP de boulanger en prison. Ces demandes de permissions de sortir une journée, le temps d'un rendez-vous avec un employeur lui ont été refusées.

J’ai peur de finir par perdre l’employeur que j’ai trouvé, qui a été assez conciliant jusqu’à aujourd’hui. Au total, j’ai du annuler trois rendez-vous au dernier moment donc je ne sais pas s’il va bien vouloir m’en redonner d’autres »


explique Noémie.

Dans leur pétition, les détenus pointent du doigt :

l’incohérence des décisions, l’obstruction aux démarches de réinsertion qu’elles occasionnent et l’absence de réelle motivation de celles-ci »


Ils demandent donc une prise en compte des efforts de réinsertion. Selon l’observatoire internationale des prisons, la pétition de Tarascon vise la politique restrictive des juges d’applications des peines.

Le code de procédure pénale prévoit en effet que :

les condamnés incarcérés dans les centres de détention peuvent bénéficier des permissions de sortir, lorsqu'ils ont exécuté le tiers de leur peine ».


Reportage d’H.Bouyé et M.Peleran

Les détenus de Tarascon se mobilisent

 

Sur le même sujet

Les + Lus