VIDEO. Canicule : comment les animaux du zoo de La Barben font face aux fortes chaleurs

Le zoo de La Barben fait preuve d'ingéniosité pour rafraîchir ses animaux pendant la canicule ©FTV

Des brumisateurs pour les pandas roux, des baignades rallongées pour les crocodiles, des friandises fraîches pour les primates, le parc animalier de La Barben doit rivaliser en ingéniosité pour rafraîchir ses pensionnaires.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Depuis plusieurs étés le parc animalier de La Barben, situé à proximité de Salon-de-Provence, tente de trouver des solutions pour éviter que les animaux ne souffrent de la chaleur. De la nourriture jusqu'à l'aménagement des enclos, rien n'est laissé au hasard. Chaque animal a sa méthode pour faire face à la chaleur. Le crocodile rallonge la durée de ses baignades alors que les primates se voient gratifiés de petites friandises.

La soigneuse du parc Laëtitia Guesdon explique qu'en été, contrairement à l'hiver, elle " privilégie les fruits juteux tels que la pastèque, le melon, le raisin. En plus grande quantité que d'habitude".

Depuis des années le parc animalier a procédé à des installations adaptées aux différentes espèces qu'il abrite.

Des brumisateurs pour les pandas roux

C'est ainsi que les deux pandas roux sont rafraîchis à l'aide de brumisateurs, que les tigres peuvent se désaltérer dans leur bassin et que les loups, eux, peuvent s'abriter dans des grottes. Celles-ci ont d'ailleurs été conçues pour garder une température constante toute la journée, proche de 20°c.

Les tigres adorent l'eau. Si on leur propose dans leur environnement aussi bien de quoi se rafraîchir que de se mettre au chaud, ils vont s'autogérer

Frédéric Provansal, Directeur d’exploitation du Zoo La Barben

Des espaces frais naturels

Le zoo de la Barben a multiplié les zones d'ombres en plantant plus de 1.000 arbres qui dispensent une fraicheur naturelle bienvenue en été.

Frédéric Provansal rappelle que "la chaleur affecte un animal comme un être humain si on n'a pas le comportement adapté à la température du moment. Nous, en tant que parc animalier, on va faire en sorte qu'ils puissent avoir le même comportement qu'en milieu naturel, pour pas que cette chaleur ait un impact sur eux".

Avec près de 400 visites quotidiennes durant cette période, le parc animalier a également pris des mesures pour protéger ses clients. Ainsi tous peuvent profiter du spectacle.