Covid 19 : la Haute autorité de santé préconise de vacciner en priorité les personnes âgées en Ehpad.

La Haute autorité de santé (HAS) recommande ce lundi de vacciner en premier les résidents de maisons de retraite et les professionnels de santé, pour tenter d’endiguer l’épidémie de Coronavirus.
 
La Haute autorité de santé préconise de vacciner en priorité les résidents des Ehpad
La Haute autorité de santé préconise de vacciner en priorité les résidents des Ehpad © Richard Villalon/MAXPPP
C’est l’un des espoirs pour venir à bout de la pandémie de covid-19 : la vaccination. Les premières injections pourraient être faites dès la fin du mois de décembre sur les « publics cibles » à vacciner en priorité. « Compte tenu du nombre limité de doses qui seront disponibles au démarrage de la vaccination », l’autorité sanitaire recommande ce lundi de vacciner d’abord les personnes âgées résidant en Ehpad, soit 750.000 personnes environ.

La HAS préconise aussi de vacciner certains professionnels de santé, salariés de ces établissements, « qui présentent eux-mêmes un risque de forme grave (professionnels de plus de 65 ans et/ou avec comorbidité(s) », soit 90.000 à 100.000 personnes. « Protéger en priorité les plus vulnérables et ceux qui s’en occupent » c'est notre ligne directrice, a expliqué la présidente de l’autorité sanitaire, Dominique Le Guludec, au cours d’un point presse en ligne.


Rester méfiant

Reste que les préconisations de l’autorité sanitaire sèment le trouble chez certaines familles de résidents en Ehpad. « Je n’ai pas trop envie que maman de 81 ans serve de cobaye ; nous n’avons pour l’instant aucun recul sur ce vaccin », peste Valérie Guittienne, fille d’une résidente d’Ehpad dans le Var. « Ma conscience me dit de rester méfiante. Je préfère jouer la prudence et continuer à me battre pour la mise en place des tests salivaires qui seraient fiables à 88% », précise la parente.
 

« Si nous n’avons pas la garantie d’un vaccin fiable à 100%, nous continuerons à appliquer les gestes barrières dans les Ehpad »


« Je me réjouis qu’il y ait un vaccin. Nous laisserons libre court à chaque personne âgée de choisir si elle souhaite ou pas être vaccinée. Il faut savoir que pour les résidents mis sous tutelle ou curatelle, ce sera au mandataire judiciaire de décider. Pour ceux atteints de troubles cognitifs, il appartiendra aux familles de choisir pour leur parent », explique Dominique Charlier, directeur Ehpad Les Cigales à Le Thor, dans le Vaucluse. « Nous n’avons aucun recul sur ce vaccin donc c’est compliqué », s’inquiète le directeur de l’établissement. Le directeur de l’Ehpad vauclusien l’assure, « si nous n’avons la garantie d’un vaccin fiable à 100%, nous continuerons à appliquer les gestes barrières, il en va de la sécurité de nos résidents ».

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, publié dimanche et réalisé sur un échantillon de 1013 personnes, 41% des Français ont l’intention de se faire vacciner contre le Covid-19.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19