• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Défaite de l’OM : les réactions de Passi et Mandanda

© PHILIPPE HUGUEN
© PHILIPPE HUGUEN

L’OM a perdu 1 à 0 face à Reims à l’issue de la deuxième journée de Ligue 1, dimanche. L'entraîneur par intérim, Franck Passi, et le capitaine de l'équipe Steve Mandanda sont déçus mais ne perdent pas espoir. 

Par Marie Aubazac

Franck Passi, chargé d'assurer l'intérim au poste d'entraîneur après le départ de Marcelo Bielsa, aurait sans doute espéré d'autres débuts à la tête de l'OM. L’équipe marseillaise s’est inclinée face à Rennes, 1 à 0. Dès la 74ème minute, l'OM jouait à 10 suite à l'expulsion de Jacques-Alaixys Romao.

Un manque de réalisme pour Passi

En deux rencontres, les joueurs marseillais n'ont pas encore remporté de match en Ligue 1. Pour Franck Passi, cela n’a rien à voir avec le départ de Marcelo Bielsa.

Réaction de Franck Passi après la défaite de l'OM face à Reims

L'entraîneur de l’OM par intérim a jugé que l’équipe avait démarré le match trop timidement. 

On avait décidé de jouer plus haut, de s'imposer, mais on n'y est pas arrivé. Le manque de concentration sur le but qu'on a pris a tout déréglé. Il nous a manqué plus de percussion offensive, d'efficacité dans le dernier tiers du terrain pour pouvoir revenir au score, récupérer la confiance et essayer de gagner. On a manqué de profondeur et de réalisme aujourd'hui. »



Un problème mental pour Mandanda

A l’inverse, Steve Mandanda, le capitaine de l’OM a estimé que le problème de Marseille "était plus mental" que tactique ou physique. Le gardien de l'OM a reproché à l'équipe de n'avoir :

"pas fait ce qu'il fallait, notamment en première mi-temps. On a fait une meilleure deuxième mi-temps mais on ne s'est pas non plus procuré beaucoup d'occasions "


Il a également appelé le groupe à "changer l'état d'esprit".

On demande de la concentration, de l'exigence (...) on demande le pressing mais tout le monde ne le fait pas ensemble. Sur un corner on renvoie et on laisse le mec à la ramasse, derrière masqué, il frappe et il marque..."


a regretté le gardien, qui disputait son 300ème match de Ligue 1, tous pour l'OM. Il ne perd pas pour autant espoir et continue de croire en son équipe. 

On a encore perdu (...) deux défaites ça fait mal et c'est dur à digérer, mais il faut rester positif, c'est la deuxième journée, il reste du temps "


a-t-il expliqué.

Même son de cloche pour Franck Passi :

Il n'y a que deux matches, le chemin est encore long. Les comptes on les fait après un mois, un mois et demi de compétition donc on a encore le temps. La pression je ne l'ai pas plus que ça. On va juste se remettre au travail rapidement."


Dimanche prochain à 21 heures, l’OM recevra Troyes pour le troisième match de ligue 1 de la saison

Sur le même sujet

Geneviève Legay (06)

Les + Lus