Bardet et Uran condamnés à l'exploit

179 km pour se dépasser ... et surtout pour rattraper les  précieuses secondes d'avance de Chris Froome.
Cette 18ème étape est la dernière occasion pour les grimpeurs d'enfiler le maillot jaune. L'arrivée sera jugée au mythique col de L'Izoard.

Froome, Bardet et Uran
Froome, Bardet et Uran © YOAN VALAT/EPA/MaxPPP

 
27 secondes d'avance pour Froome.

Avec ses 27 secondes d'avance au classement général, Chris Froome le maillot jaune, aborde cette 18ème étape sereinement. Le manager de son équipe: Dave Brailsford, souligne qu'entre hier et aujourd'hui il a fallu répartir les forces et que son équipe n'a pas besoin d'attaquer en montagne.

 
Bardet va tout donner

Pour le français Romain Bardet, en revanche, c'est vraiment la toute dernière occasion de pouvoir refaire son retard. L'arrivée sèche au Col de L'Izoard devrait mieux convenir aux qualités du coureur.

Selon un de ses directeurs sportifs - Julien Jurdie :

"l'altitude pourrait même jouer en sa faveur." 

 Mais attention aussi à Rigoberto Uran.

Le Colombien, nouveau dauphin du Britanique, est toujours présent lorsque la route s'élève. Et même s'il n'est jamais passé à l'attaque il pourrait réserver aujourd'hui une surprise, à trois jours de l'arrivée sur les champs.
Froome, Bardet, Uran tout est encore possible.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter