Dévoluy (Hautes-Alpes) : chute mortelle d’un skieur de randonnée dans une crevasse

Ce dimanche après-midi, à Dévoluy, un skieur de randonnée est tombé dans une cavité profonde de 40 mètres. Malgré le déclenchement d’un plan ORSEC et la mobilisation des secours, le corps de la victime a été retrouvé sans vie 100 mètres plus loin.  

Le skieur est tombé dans les cascades de glace souterraines du Chourum du Clot, situé à Dévoluy, dans les Hautes-Alpes.
Le skieur est tombé dans les cascades de glace souterraines du Chourum du Clot, situé à Dévoluy, dans les Hautes-Alpes. © MaxPPP - P. Poulet

L’alerte a été lancée vers 11h30, ce dimanche matin, après qu’un homme de 49 ans s’est engouffré dans le chourum Clot, une cavité naturelle située à Agnières-en-Dévoluy (Hautes-Alpes). Nombreuses dans le massif du Dévoluy, elles permettent généralement d’accéder à des endroits où l’on fait de la spéléologie.  

Ce skieur amateur était parti pour une randonnée en compagnie de deux autres amis. Mais une erreur d’inattention l'a fait perdre son équilibre et a provoqué sa chute dans cette grotte profonde d’une trentaine de mètres et qui se prolonge par une autre crevasse de 150 mètres.  

Tout de suite, la préfecture des Hautes-Alpes a déclenché le plan ORSEC (Organisation de la réponse de Sécurité civile) pour secourir la victime.  

En tout, une cinquantaine de secouristes s'est mobilisée. Les gendarmes du PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne), déployés en hélicoptère depuis Briançon, sont les premiers à arriver sur les lieux. Ils descendent dans un premier temps à 30 mètres de profondeur mais le skieur ne donne aucun signe de vie.  

C’est finalement aux alentours de 16 heures que le corps de la victime a été retrouvé sans vie, à 100 mètres de l’entrée du chourum. "La chute a probablement provoqué le décès", selon le PGHM.  

Sur place, les sapeurs-pompiers du SDIS 05 et l’équipe de secours en spéléologie parlent d'"une intervention difficile, dans un endroit confiné, en extérieur, avec des conditions météorologiques détériorées : un terrain enneigé et beaucoup de vent dans un secteur à risques"

L’identité de la victime n’a pas été communiquée. Une enquête judiciare est ouverte pour bien définir les circonstances de cet accident mortel, qui reste rare dans ce secteur montagneux.    

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport accident faits divers montagne nature paca pompiers