• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Hautes-Alpes : Jean-Marie Bernard prêt à participer à la discussion nationale sur les 80 km/h

Discussion ouverte sur la limitation à 80 km/h / © Photo Sébastien Bozon/AFP
Discussion ouverte sur la limitation à 80 km/h / © Photo Sébastien Bozon/AFP

Le président du Conseil départemental des Hautes-Alpes Jean-Marie Bernard se dit prêt à participer au dialogue ouvert par Emmanuel Macron sur la limitation à 80 km/h. Pour ce frondeur de la première heure, "mieux vaut tard que jamais".

Par Ghislaine Milliet avec AFP

Jean-Marie Bernard (LR) le président du conseil départemental des Hautes-Alpes, s'est dit prêt mercredi à "apporter sa contribution" à
la discussion souhaitée par Emmanuel Macron autour de la limitation à 80 km/h de la vitesse de circulation sur les routes.

Revenant sur une mesure défendue par son premier ministre, le chef de l'Etat s'est déclaré ouvert au dialogue concernant cette mesure. 

Mieux vaut tard que jamais et il peut compter sur le département des Hautes-Alpes pour apporter sa contribution à cette question

a déclaré dans un communiqué Jean-Marie Bernard. 

L'élu des Hautes-Alpes s'est montré très actif dans la fronde contre cette mesure . Il avait été l'un des premiers à réclamer au Premier ministre l'ouverture d'un débat sur le sujet avant toute décision, arguant que

les principaux concernés et ceux qui connaissent le mieux les réseaux routiers sont les présidents de départements, qui gèrent 400.000 kilomètres de routes.

Allant plus loin, Jean-Marie Bernard avait même fait voter par ses conseillers déparetementaux, une délibération pour maintenir la vitesse maximalke autorisée à 90 km/h.
Mais la préfecture avait fait valoir que ce sujet n'était pas de la compétence départementale.

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus