Hautes-Alpes : mort du directeur-adjoint de l'ESF de Risoul, Martin Bonis, dans un accident de la route

Publié le

Le directeur technique de l'ESF de Risoul, Martin Bonis, est mort ce vendredi matin dans un violent accident de la route. Un drame pour toute la station des Hautes-Alpes.

L'accident s'est produit à deux kilomètres de la station, aux alentours de 7h50, ce vendredi matin. La voiture de Martin Bonis, directeur technique de l'Ecole de ski français (ESF) a violemment percuté un camion-poubelle sur la RD186, rapporte le SDIS des Hautes-Alpes.

Le camion a enfoncé le côté passager de son véhicule. Inconscient à l'arrivée des secours, Martin Bonis a dû être désincarcéré du véhicule. En arrêt cardio-respiratoire, il a été déclaré mort peu avant 10 heures malgré l'arrivée d'une équipe d'urgentistes par l'hélicoptère du Samu des Hautes-Alpes. Les deux personnes dans le camion n'ont pas été blessées.

Une enquête ouverte

Une enquête de gendarmerie a été ouverte pour comprendre les circonstances de ce drame. Selon Le Dauphiné, "la victime aurait glissé sur une plaque de verglas : la voiture se serait déportée sur le bas-côté avant de s'encastrer dans le poids-lourd". Ces premiers éléments doivent encore être soumis à des vérifications. 

Les hommages se multiplient

Âgé de 34 ans, Martin Bonis était père de deux enfants. Il était également un ancien entraîneur du ski-club de Risoul, moniteur de parapente l'été et aspirant-guide.

"C'est avec une infinie tristesse que nous venons d'apprendre le décès de Martin. Toutes nos pensées vont à sa famille et ses proches, à qui nous adressons nos plus sincères condoléances", a témoigné le Club des sports de Risoul sur Facebook.

Renaud Muselier s'est lui aussi exprimé sur les réseaux sociaux. Le président de la région Paca était à Risoul ce vendredi.

La députée des Hautes-Alpes Pascale Boyer et le maire de Briançon ont également réagi et apporté leur soutien à la famille de la victime.

Tout le personnel de la station est marqué par ce drame.