JO-2018 : Pierre Vaultier en quête d'un deuxième titre en or en Snowboardcross à Pyeongchang

© Maxppp/Patrick Seeger
© Maxppp/Patrick Seeger

Le Briançonnais Pierre Vaultier, champion olympique à Sotchi en 2014, tentera jeudi de décrocher un deuxième titre olympique d'affilée

Par AV avec AFP

Tout le Briançonnais sera jeudi derrière son héros, Pierre Vaultier, champion olympique à Sotchi en 2014, qui tentera de décrocher un deuxième titre olympique d'affilée.

Comme une partie d'échec ​


Le snowboardeur de Serre Chevalier est le grand favori de Pyeongchang. Il aborde la compétition comme une partie d'échecs. Chaque virage, chaque saut, chaque adversaire, sont mûrement étudiés et préparés bien avant le départ. Le jour J, l faut aussi tenir compte de la neige et du vent. 

"Ce qui est du ressort de la stratégie, c'est la relation avec les adversaires", explique le Haut-Alpin.

J'ai des fiches sur eux. Lui, il est glisseur, lui il a l'habitude de faire des intérieurs, lui il "starte" très fort.

Quant au parcours du Phoenix snowpark de Pyeongchang, plus long que la plupart des "boarders"
pratiqués cette saison en Coupe du Monde  : Celui qui va partir en tête a 99% de probabilité de se faire dépasser. Ca ne veut pas dire qu'il ne va pas arriver en tête à la fin, mais il va être au contact, il va se faire doubler, il va avoir des baisses de vitesse et des réaccélérations", estime Pierre Vaultier.

Le stress du favori


Avec 22 victoires en carrière en Coupe du monde et son sacre à Sotchi, il subit la pression du favori : 
"C'est plus de pression, forcément. S'il y a un leader, je pense que c'est moi. Ça n'est pas prétentieux de dire ça, ce sont des faits", explique-t-il. C'est facteur de stress, de pression, de surpression même pour moi. Mais je pense que j'ai évolué à ce niveau-là et que je suis bien plus capable de donner le meilleur de moi-même dans cette situation qu'auparavant." Ses supporteurs n'en attendent pas moins jeudi.


A lire aussi

Sur le même sujet

Sylvie Ernoult (06)

Les + Lus