Municipales 2020 : pour le maire d'Abriès-Ristolas, dans les Hautes-Alpes, un mandat, ça suffit

Publié le Mis à jour le
Écrit par AV, LR, FM

Le maire d'Abriès Ristolas ne se représente pas en mars. Elu en 2014 à la tête de ce petit village de 400 habitants des Hautes-Alpes, Jacques Bonnardel (SE) a décidé de céder sa place. 

Dans le Queyras, presqu'aucun maire ne se représente. C'est le cas de Jacques Bonnardel (SE), qui rend son écharpe tricolore après un seul mandat à la mairie d'Abriès-Ristolas. 



La particularité de cette commune c'est qu'elle s'étend sur une surface qui fait deux fois et demi la taille de Paris. L'élu passe une bonne partie de son temps au volant de sa voiture par tous les temps.

Une petite commune, mais beaucoup de travail

"Il n'y a pas seulement la commune, il y a la communauté de commune, explique-t-il, toutes les représentations pour les organismes comme le parc naturle du Queyras, les remontées mécaniques, on se déplace en permanence. Ça fait pas mal de kilomètres."



"Quand on est maire, on passe énormément de temps en dehors de la commune pour régler des prolèmes, qui sont importants mais qui ne sont pas au niveau de la ommune".  




L'économie locale repose sur le tourisme, en hiver et en été.



Les communes du Queyras ont associé leurs domaines skiables. Pour le maire, c'est une grosse responsabilité puisqu'il a en charge la prévention des avalanches. Jacques Bonnardel termine son sixième et dernier hiver. Il va pouvoir souffler en fin de saison. 



"Pour moi c'est bon, c'est fini, je ne regrette rien, loin de là. Maintenant, il faut trouver du sang jeune."  

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité