• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Risque de pluies intenses : l'Etat renouvelle sa campagne de prévention des inondations cet automne.

Des précipitations importantes se sont abattues dimanche dernier au Lavandou dans le Var / © France 3
Des précipitations importantes se sont abattues dimanche dernier au Lavandou dans le Var / © France 3

Cette campagne durera du 27 août au 28 Octobre dans les 15 départements concernés par ce phénomène, à savoir  les Alpes Maritimes et le Var et les Alpes de Haute Provence 

 

Par Marc Brucker

Les épisodes de pluies qui touchent l’arc méditerranéen et la vallée du Rhône sont chaque année de plus en plus intenses. C’est pourquoi les services de l’État sont mobilisés pour prévenir ces risques.
"Notre devoir est d’alerter les Français pour leur donner les bons gestes et réflexes afin de se protéger et sauver des vies. » a souligné Bruno Poirson, le secrétaire d'Etat auprès du ministre d’État,ministre de la Transition écologique et solidaire lors d'un déplacement qu'il a effectué à Toulouse hier.
 

Une campagne pendant tout l'automne.

Cette campagne durera du 27 août au 28 Octobre dans les départements concernés par ce phénomène, à savoir les Alpes Maritimes et le Var ,les Alpes de Haute -Provence mais aussi  l’Ardèche, l’Aveyron, l’Aude, les Bouches-du-Rhône, la Corse-du-Sud ,la Haute-Corse, la Drôme, le Gard, l’Hérault, la Lozère, les Pyrénées-Orientales et le Vaucluse.


Les épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de la Méditerranée, et peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires en arrivant au contact du continent.
Ces orages se produisent principalement en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation.
La conjonction d’un « vent de mer » en basse altitude, d’une température de la Méditerranée élevée et d’un courant froid en très haute altitude est particulièrement propice à l’apparition de tels phénomènes de pluies intenses.
Ainsi, de septembre à la mi-décembre, les territoires de l’arc méditerranéen sont exposés à ces « épisodes cévenols », qui peuvent conduire à des crues soudaines et dangereuses

Un guide des comportements efficaces de prévention a été rédigé à l'attention du grand public en cas de pluies et d'inondations violentes,

Découvrez dès à présent le visuel de la campagne reprenant les 8 bons comportements à avoir en cas d’épisode de pluies intenses:

-Je m’informe et je reste à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur
les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels ;
-Je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements ;
-Je me soucie des personnes proches, de mes voisins et des personnes vulnérables ;
-Je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts ;
-Je ne sors pas. Je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre pour éviter un
risque de foudre ;
-Je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur, en étage ;
-Je ne m’engage ni en voiture ni à pied : pont submersible, gué, passage souterrain,
chaussée inondée… Moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture ;
-Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité.


Découvrez dès à présent le visuel de la campagne reprenant ces 8 bons comportements à adopter ici.


Dans une situation d’urgence, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être
coupés. Préparez-vous à vivre de manière autonome quelques jours (3 jours) avec certains objets
essentiels.
Le kit de sécurité sera placé dans un endroit facile d’accès pour pouvoir le prendre le plus
rapidement possible et contiendra :
  • radios et lampes 
  • bougies, briquets ou allumettes
  • nourriture non périssable et eeau potable
  • médicaments
  • lunettes de secours
  • vêtements chauds
  • double des clefs 
  • copie des papiers d'identité 
  • trousse des premiers secours 
  • argent liquide 
  • chargeur de téléphone port-able
  • articles pour bébé 
  • nourriture pour animaux;

Une étude effectuée par l’institut BVA démontre que la répétition de ces messages porte ses fruits, puisque les citoyens des départements touchés se sentent concernés.
C'est ainsi que 9 habitants sur 10 , selon cette étude BVA jugent que cette opération les incite à adopter les gestes de prudence mis en avant par le ministère.

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus