Procès Picasso : la Cour d'appel confirme la condamnation de l'électricien

Publié le Mis à jour le

La Cour d'appel d'Aix-en-Provence a confirmé en tout point et en tout genre le jugement du tribunal de Grasse. Pierre Le Guennec et son épouse Danielle ont été condamnés à deux ans de prison avec sursis pour le recel de 271 oeuvres de Picasso entreprosées durant 40 ans dans leur garage. 

C'est seul que Pierre Le Guennec s'est présenté devant la Cour d'appel d'Aix-en-Provence à 8h ce vendredi. Seul pour entendre l'arrêt qui met fin à 6 ans de procédure : la confirmation d'une condamnation à 2 ans de prison avec sursis pour lui et son épouse. L'ancien électricien de Picasso est apparu comme à son habitude pudique, introverti. A l'issu de l'audience, sa réaction fut brève : "Maintenant, il ne reste plus qu'à payer."

LE REPORTAGE DE MAGALI ROUBAUD ET DENISE DELAHAYE


durée de la vidéo: 01 min 48
Jugement en appel du procès Picasso


Les oeuvres, non signées ni inventoriées au moment du décès du peintre en 1973, appartiennet désormais à la Picasso Administration. Elles avaient été découvertes lorsque l'ancien electricien de l'artiste s'était présenté à Claude Picasso afin d'en faire authentifier 180 ainsi qu'un carnet de 91 dessins. Les héritiers avaient aussitôt porté plainte.

LE RAPPEL DES FAITS AVEC MAGALI ROUBAUD



durée de la vidéo: 01 min 37
Procès Picasso