• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Sécurité routière : quelles sont les routes les plus dangereuses dans la région ?

333 morts sur les routes en PACA en 2016 / © MERCIER Serge
333 morts sur les routes en PACA en 2016 / © MERCIER Serge

Il y a eu 333 morts sur les routes de la région PACA en 2016, une hausse de 7,4% par rapport à 2015 et ce, malgré une baisse globale du nombre d'accidents corporels (-3,1%). Les résultats du bilan annuel de la sécurité routière sont moins bons qu'au niveau national

Par Ludovic Moreau

Chaque année, la Sécurité Routière édite ses Bulletins d’Analyse des Accidents Corporels (fichiers BAAC) dont le remplissage, la transmission, la vérification et le traitement demandent un délai de l’ordre de six mois. Ce qui explique le délai de mise à jour de ces bilans.
Premier constat, en 2016, il y a eu 333 morts sur les routes de la région, soit une hausse de 7,4% par rapport à 2015. Une hausse du nombre de morts (+23 morts) malgré une baisse globale du nombre d'accidents corporels (6826 accidents corporels soit une baisse de 3,1% par rapport à 2015.

Bilan par département en 2016 :

Bouches-du-Rhône : 4110 accidents, 127 morts
Vaucluse : 246 accidents, 41 morts
Alpes-de-Haute-Provence : 162 accidents, 26 morts
Hautes-Alpes : 113 accidents, 11 morts
Var : 786 accidents, 69 morts
Alpes-Maritimes : 1409 accidents, 59 morts

Au-delà de ces chiffres bruts, le BAAC de la Sécurité Routière révèle des évolutions intéressantes.

Les départements

Pour les six départements de la région, le bilan révèle une augmentation du nombre de tués dans les Alpes-de-Haute-Provence (+4 morts) et dans le Vaucluse (+51,9% de tués). A l'inverse, malgré le nombre très important d'accident, la situation dans les Bouches-du-Rhône s'améliore légèrement avec une baisse de 0,8% du nombre de tués. Le risque d'accidents demeure le plus important dans les Bouches-du-Rhône et dans les Alpes-Maritimes, mais le risque d'avoir un accident mortel est plus important dans les Alpes-de-Haute-Provence et dans les Hautes-Alpes.

Les usagers de la route

Toujours en comparaison avec l'année 2015, l'année 2016 a été plus mortelle dans la région quel que soit les usagers de la route.
Piétons : + 1 mort
Cyclistes : + 3 morts
Cyclomotoristes : +1 mort
Motocyclistes : +3 morts
Automobilistes : +26 morts

Il est important de noter que le risque d'être tué dans un accident est supérieur en PACA par rapport au niveau national pour les motocyclistes, les cyclomotoristes et les piétons.

Les types de lieux

En 2016, l'augmentation du nombre de tués concerne les usagers de la route dans les grandes villes de plus de 5.000 habitants (+1,9% de tués) et hors agglomération (+12,7% de tués). Par contre, il y a une diminution de la mortalité dans les villes de moins de 5.000 habitants (-4 tués).
La gravité des accidents est quatre fois plus importante en rase campagne qu'en agglomération. La raison essentielle est la vitesse excessive.

Les catégories de routes

Les Nationales (+7 tués) et les Départementales (+16,5% de tués) sont les routes les plus dangereuses. A l'inverse, il y a une baisse significative de 28,9% du nombre de morts sur les autoroutes.
La gravité des accidents est cinq fois plus importantes sur les Départementales ou les Nationales que sur les voies communales.

Les classes d'âges

En 2016, l'augmentation du nombre de mort a le plus touché les 0-14 ans (+6 tués) et les plus de 44 ans (+28,7% de tués). Si la classe d'âges des 15-24 ans a le plus de risque d'avoir un accident en PACA, cette classe d'âges a connu une baisse significative du nombre de tués en 2016 avec  -17,1% de tués.

L'alcool

L'alcoolémie est responsable d'un mort sur deux dans les accidents de nuit en PACA. Pour être précis, en 2016, les personnes tuées dans un accident avec alcool, représentent 10,8% le jour et 41,8% la nuit sur les routes de la région.

Les derniers chiffres provisoires

Au cours du mois de janvier 2018 en PACA, comparé au mois de janvier 2017, on constate la stagnation du nombre de personnes tuées, et les baisses du nombre des accidents corporels (-19.3%) et du nombre des blessés (-14.9%), dont le nombre des blessés hospitalisés (-17.1%). Pour le même mois les tendances nationales sont respectivement -7.8% de tués, -5.9% d’accidents, -5.9% de blessés et dont -1.6% de blessés graves.
Sur l’année 2017, au niveau national le nombre de personnes tuées est en baisse de -0.6%. Par comparaison le nombre de personnes tuées en PACA augmente de +1.8%. La hausse régionale est plus marquée chez les motocyclistes, les cyclistes et les jeunes de 18 à 24 ans.

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus