Cet article date de plus de 3 ans

Trois bonnes raisons de voir le documentaire “Engagés”

France 3 Provence-Alpes Côte d'Azur diffuse ce lundi 22 janvier 2018, un documentaire intitulé "Engagés". Nous vous donnons ici trois bonnes raisons de voir ce film qui se penche sur l'intérêt de certains jeunes pour l'armée.

1. Pour s'immerger dans un univers où le collectif prime sur l'individu

Ils s'appellent Evan, Virgile et Seïf-Eddine. Ils ont tous les trois fait le choix de s'engager dans l'armée française. Les deux premiers ont intégré le 27ème bataillon de chasseurs alpins d'Annecy, quand le troisième a voulu devenir marin.
Marine

2. Parce que le retour des jeunes sous les drapeaux est un thème d'actualité

C'était l'une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron : le retour du service militaire.

Un service national de durée courte, obligatoire et universel sera donc instauré

avait-il déclaré, avant de s'installer dans le fauteuil de président.

L'expérimentation pourrait avoir lieu en 2019 et concernerait les garçons et les filles âgés entre 18 et 21 ans. Forcer la mixité sociale mais aussi détecter les difficultés scolaires rencontrés par certains (on pense à l'illettrisme), comptent parmi les raisons qui pourraient renvoyer les jeunes français sous les drapeaux, après l'annonce de la suspension du service militaire obligatoire le 22 février 1996 par Jacques Chirac, alors Président de la République.

3. Parce qu'on peut se retrouver à 3 400 mètres d'altitude dans une situation inconfortable

"Engagés" s'attache à montrer les premiers pas de trois jeunes militaires dans un monde très codifié.

Si le sujet est sérieux, fort heureusement les militaires ne sont pas dépourvus d'une certaine forme d'humour et certains rituels font sourire. Ainsi, Evan a pu découvrir qu'un chasseur alpin qui franchit pour la première fois le seuil des 3.000 mètres d'altitude doit baisser baudrier et pantalon pour s'asseoir une dizaine de secondes dans la neige, histoire de faire corps avec l'élément pour mieux le connaître.

Dans la foulée, lui et ses camarades de promotion ont été invités à boire une petite rasade de Génépi, juste une lichette pour faire passer le téton du bérêt (appelé tarte ici) fraîchement coupé pour être... avalé.

Engagés dans l'armée française.

A voir ce lundi 22 janvier après Soir 3

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité à l'antenne vos rendez-vous la france en vrai