• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Pour le 4e été, Bandol interdit les torses nus en ville

Les contrevenants risquent 38 euros d'amende. / © Jean-François Fuster / France 3
Les contrevenants risquent 38 euros d'amende. / © Jean-François Fuster / France 3

La station balnéaire de Bandol a pris en 2016 un arrêté municipal interdisant de se promener torse nu en ville. 3 ans après, le bilan est mitigé.

Par June Raclet

Tenue correcte exigée à Bandol. La municipalité renouvelle pour le 4e été consécutif un arrêté interdisant aux promeneurs de déambuler torse nu dans les rues de la ville. Il reste autorisé de marcher sans t-shirt près du port et sur le trottoir longeant la plage, mais pas le long des commerces ni dans les ruelles du centre-ville. 

Les commerçants sont ravis de cette mesure, " surtout pour des raisons d'hygiène et de respect de la clientèle ", glisse un restaurateur. " Depuis qu'ils ont installé les panneaux d'interdiction, on voit moins de gens torse nu ", remarque-t-il. 
 


Dans les faits, difficile de quantifier si l'arrêté est réellement efficace. Les contrevenants risquent une amende de 38 euros, mais les policiers municipaux n'ont jamais verbalisé. " On préfère faire de la prévention ou privilégier le dialogue ", assure Thierry Arlandif, responsable du service de police municipale à Bandol.
 

Pour les verbaliser, il faudrait pouvoir vérifier leur identité. Mais quand on est torse nu, on a rarement ses papiers ...


De plus, la verbalisation est compliquée : " Pour leur faire payer une amende, on doit vérifier leur identité. Et quand ils sont torse nu, ils viennent souvent de la plage et n'ont en général aucun papier sur eux ", explique Thierry Arlandif. Il faudrait amener les contrevenants au commissariat pour effectuer un contrôle d'identité, mais les policiers ne souhaitent pas surcharger les commissariats pour " ce genre de broutilles ".

Et preuve que la répression en la matière n'est pas la priorité de Bandol, la police municipale vient de commander des t-shirts aux couleurs de la ville pour les distribuer aux promeneurs en infraction.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus