Saint-Tropez : visite guidée de la villa du réalisateur Gérard Oury, vendue tout comme son mobilier ce samedi

La villa des "Oliviers" et ses 5 hectares sur les hauteurs de Saint-Topez. / © F. Malaury / FTV
La villa des "Oliviers" et ses 5 hectares sur les hauteurs de Saint-Topez. / © F. Malaury / FTV

Gérard Oury est décédé voilà 13 ans et sa fille Danèle Thompson, met en vente à la fois la somptueuse villa située sur les hauteurs de la presqu'île, mais aussi son mobilier. La vente aux enchères aura lieu sur place, ce samedi 5 octobre prochain par la maison Artcurial.
 

Par Catherine Lioult

Une bibliothèque en métal chromé choisie par Michèle Morgan, des fauteuils du désigner Pierre Paulin, et d'autres meubles dessinés par le décorateur François Catroux, sans oublier deux oeuvres de l'artiste plasticien chinois Wang Du dont ce Baiser !
Cette oeuvre de Wang Du sera mise aux enchères avec une mise à prix de 60 000 euros. / © F. MALAURY / FTV
Cette oeuvre de Wang Du sera mise aux enchères avec une mise à prix de 60 000 euros. / © F. MALAURY / FTV

La villa, mais aussi le mobilier de la maison de Gérard Oury, réalisateur disparu il y a 13 ans, seront donc mis en vente. Sa fille, la réalisatrice Danièle Thompson a pris cette décision, car elle a décidé de tourner la page.
 

"Les Oliviers ", c'est une maison qu'il avait fait construire sur un terrain acheté dans les années 70 sur les hauteurs de la commune. 
Il venait se détendre, mais il travaillait aussi avec sa fille sur le scénario de ses films, comme par exemple L'as des as !

 
Cette maison sera vendue le 5 octobre prochain. / © F. MALAURY / FTV
Cette maison sera vendue le 5 octobre prochain. / © F. MALAURY / FTV

Gérard Oury et Michèle Morgan y ont vécu ensemble, mais toujours dans des appartements séparés : Michèle Morgan au rez-de-chaussée, les appartements du cinéaste au premier étage".
 
Gérard Oury et Michèle Morgan. / © JL MACAULT / MAX PPP
Gérard Oury et Michèle Morgan. / © JL MACAULT / MAX PPP

"Le Corniaud" et "La Grande Vadrouille" ont évidemment tout changé dans notre vie. Jusque-là, mon père avait toujours tiré le diable par la queue, et, tout d'un coup, il pouvait vivre dans un confort qu'il n'avait même pas imaginé", confie Danièle Thompson dans un récent livre sur Gérard Oury, "Mon père, l'as des as" (éditions de La Martinière).

Voir le catalogue de quelques unes des oeuvres qui seront dispersées le 5 octobre prochain par la maison Artcurial.
Le prix de la villa reste confidentiel? Retenez qu'une exposition publique aura lieu les 3 et 4 octobre prochains.

Et pour le plaisir, voici les scènes cultes  de La Grande Vadrouille, film cultissime du réalisateur.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus