Un refuge de la LPO dans le collimateur des riverains à la Seyne-sur-Mer

Karine Poirier a dans son jardin des oiseaux tout au long de l'année. / © MAX PPP
Karine Poirier a dans son jardin des oiseaux tout au long de l'année. / © MAX PPP

Une habitante de la commune a fait de son jardin un refuge de la Ligue de la Protection des Oiseaux, la LPO, et elle se bat avec le voisinage pour préserver les espèces.

Par Catherine Lioult

Quelque part, dans un quartier de la Seyne-sur-Mer, dans le Var, Karine Poirier est en colère. 
Elle  a fait de son jardin un refuge de la ligue  pour la protection des oiseux, la LPO, ce qui n'est pas du tout du goût de ses voisins.



Karine Poirier dans son jardin / © France 3 Toulon
Karine Poirier dans son jardin / © France 3 Toulon



A plusieurs reprises, elle a retouvé des volatiles morts, victimes d'attaques, et pour elle, tout cela est signé. 



Il y a des gens qui mettent des ultrasons pour faire fuir les oiseaux, ce qui est très désagréable, pour moi, pour les animaux, je crains que la migration  ne soit perturbée




Pour autant, Karine Poirier n'est pas impressionnée car elle a, nous dir-elle, le droit avec elle.
Son jardin fait partie des 22.300 espèces de la LPO, elle considère qu'elle contribue à préserver la biodiversité, en accueillant différentes espèces tout au long de l'année. 


Ce logo est une certification / © France 3 Toulon
Ce logo est une certification / © France 3 Toulon

A un mois de la période de migration, elle entend faire respecter la règlementation la police municipale et la mairie pour que cessent les intimidations.


Le combat d'une habitante de la Seyne-sur-Mer pour son refuge de la LPO
 - P. DEUS



Sur le même sujet

Les + Lus