La nature défigurée sur le sentier littoral de La Croix-Valmer, dans le Var

Comment la nature se régénère après un incendie et en combien de temps ? A La Croix Valmer, dans le Var, des sites remarquables ont été entièrement détruits mardi, notamment le Cap Taillat.

Auteurs : Cécile Bonté Baratciart et Richard de Silvestro

Intervenants : 
  • Raymond Viala, garde littoral
  • Joseph Celse, bénévole

La nature est défigurée. A la Croix Valmer, l'incendie de ce début de semaine a calciné plus de 500 hectares. Une végétation unique qui disparait, un véritable drame écologique.

Pour évaluer l'ampleur des dégâts sur ce site classé Natura 2000, Raymond Viala, quadrille la zone à pieds. Ici plus d'espoir pour  ces arbres; des palmiers nains, des chênes mais surtout des pins parasols. Même ceux qui paraissent le moins touchés sont condamnés et certains ne repousseront jamais.

Les animaux aussi touchés


Si le feu a massivement décimé la flore, il n'a pas épargné pour autant la faune. Des bénévole effectuent des rondes pour recenser et éventuellement soigner les espèces endémiques du parc.
Ils trouvent de nombreuses victimes du feu comme des tortues d'Hermann, une espèce protégée, déjà en voie d'extinction.

S'il est encore trop tôt pour dresser un bilan écologique définitif,  une chose est sure : ces incendies violents pourraient avoir totalement bouleversé l'écosystème de la région.