Un pilote de jet ski sauvé de la noyade par le Cross Med à Porquerolles

Le Cross Med recommande de porter une combinaison en néoprène pour éviter l'hypothermie en cas d'accident. / © Jessica Guiter - MAXPPP
Le Cross Med recommande de porter une combinaison en néoprène pour éviter l'hypothermie en cas d'accident. / © Jessica Guiter - MAXPPP

Un pilote de jet ski a été hélitreuillé ce lundi après-midi. Il souffre d'hypothermie avancée. Victime d'une avarie, le pilote dérivait dangereusement à 1 kilomètre de Porquerolles. Une action de sauvetage coordonnée avec le sémaphore de Porquerolles, le Cross Med et la SNSM a permis de le sauver.

Par Aline Métais

L'alerté a été donnée vers 13h40 par un témoin. Un pilote de jet ski se trouvait en panne à un kilomètre des côtes de l'île de Porquerolles (Var). Le pilote s'était mis à l'eau pour éviter la dérive de l'engin vers le large.
 
 

Dériver dangereusement


Immédiatement, le Cross Med a engagé des moyens de sauvetage : un hélicoptère Panther de la Marine Nationale basé à Hyères et un bateau de la SNSM. Une action de sauvetage coordonnée avec le sémaphore de Porquerolles qui a guidé les sauveteurs vers le jet ski. Celui-ci était en train de dériver dangereusement.
Le sémaphore de Porquerolles a permis de coordonner les recherches du pilote du jet ski. / © Anciens cols bleus et pompons rouges
Le sémaphore de Porquerolles a permis de coordonner les recherches du pilote du jet ski. / © Anciens cols bleus et pompons rouges
Une fois sur zone, le pilote a été hélitreuillé à bord du Panther. L'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, ne portait pas de combinaison en néoprène. Il était en état d'hypothermie avancée. A ce moment-là, l'eau était à 22 degrés, précise le Cross Med. 

Eviter toute collision


En lien avec le SAMU, les secouristes décident alors de le transférer à l'hôpital Sainte Musse de Toulon. L'opération a pris moins d'une heure. Dans le même temps, le jet ski a été récupéré afin d'éviter toute collision en mer. 

Flottabilité


Dans un communiqué, la Préfecture maritime de la Méditerranée recommande de ne pas quitter son embarcation tant que la flottabilité est assurée.
Autres conseils : ne pas se surestimer et surtout porter une combinaison en néoprène sur le jet ski. Que l'on soit pilote ou passager. Cela permet aussi d'être protégé en cas d'éjection du jet ski ou de contact blessant avec la turbine de l'engin.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un témoin raconte l'intervention à Saint-Raphaël

Les + Lus