Rugby : qui est Gabin Villière, joueur du RC Toulon, révélation des Bleus lors des Six Nations ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaid Quioc

Les Bleus ont régalé les fans de rugby, samedi soir en remportant le premier Grand Chelem depuis 2010. Le Toulonnais Gabin Villière, 26 ans, fait partie des rugbymen du XV de France qui ont brillé tout au long du tournoi. Retour sur le parcours d’un joueur à la carrière atypique.

Le Stade de France retient son souffle.

Les rugbymen du XV de France sont à seulement quelques minutes de remporter le tournoi des Six Nations de la plus belle des manières. Le Grand Chelem.

L’objectif est dans toutes les têtes. Remporter le tournoi en gagnant tous les matches. Dans cette dernière rencontre face à l’Angleterre, les Français mènent 25 à 13. S’ils tiennent, le Grand Chelem est dans la poche.

Mais le XV de la Rose n’a pas dit son dernier mot, et attaque.

Smith pousse au pied pour Steward qui n’a qu’à attraper le ballon pour marquer un essai. Mais il est devancé par Gabin Villière, qui chippe le ballon et réalise le plus beau sauvetage du match.

Un geste décisif, à l’image des interventions du Toulonnais pendant l’ensemble du tournoi. Brillant en attaque comme en défense. 

Avec trois essais marqués pendant la compétition, Gabin Villière est co-meilleur marqueur de ce Tournoi des Six Nations (avec le français Damien Penaud et l’Irlandais James Lowe).

Toujours placé là où on ne l’attend pas, le toulonnais sait tirer parti en attaque de chaque ballon qui traîne. Il sait également se montrer décisif en défense. Gabin Villière est devenu en seulement 12 sélections un incontournable du XV de France.

Pourtant, il y a trois ans, il évoluait encore en amateur à Rouen. Ce Normand d’origine s’est formé loin de l’élite du rugby. Dès l’âge de 6 ans, il joue dans le club de sa ville natale, Vire.

Refoulé des centres de formation

Vif et bosseur il caresse peu à peu l’idée de faire une carrière professionnelle. Adolescent, il enchaîne les détections, espérant intégrer le centre de formation d’un club prestigieux. Mais aucune porte ne s’ouvre.

Il se résout à rester en amateur et intègre à 18 ans l’effectif du Rouen Normandie Rugby. L’équipe première évolue en Fédérale 1, plus haute division amateur avant la Pro D2.

Là, Gabin Villière progresse. Coaché par un ancien joueur de l’équipe d’Angleterre, Richard Hill, il apprend. Entre 2015 et 2019, il marque 44 essais pour le RNR.

Pendant cette période, il découvre également le haut niveau … avec le rugby à 7. En avril 2019, il est élu meilleur joueur du tournoi de Hong Kong, une compétition de référence de la discipline.

2019 c’est justement l’année où sa carrière s’accélère. Son équipe de Rouen monte en pro D2. Le monde du rugby professionnel ouvre enfin ses portes au jeune normand.

Impressionnés par ses prestations, deux clubs du top 14 lui proposent un contrat. Castres et Toulon. Gabin Villière choisit le Var.  

Après des débuts difficiles, Gabin Villière se révèle lors de sa deuxième saison avec le RCT. En septembre 2020, Toulon est en demi-finale de la Challenge Cup face aux Anglais de Leicester. Gabin Villière inscrit un doublé et reçoit l'ovation du stade Mayol.

Pour la première fois de son histoire le RCT accède à la finale de la compétition.

Première sélection, premier essai

L’ailier est devenu un incontournable de l’effectif toulonnais. En parallèle, il démarre sa carrière avec le XV de France en novembre 2020. Pour sa première sélection, face à l’Italie, il se distingue et marque un essai.

Une performance qui contribuera à en un faire un joueur incontournable de la sélection en seulement quelques mois. Il fait partie de cette nouvelle génération de joueurs qui participe au renouveau du XV de France.

Après une période difficile, les français renouent avec la victoire. Le Grand Chelem de samedi vient confirmer cette renaissance des Bleus. 

En 2023, la coupe du monde de rugby sera disputée en France. Nul doute qu’on retrouvera le nouveau chouchou des bleus dans la sélection de Fabien Galtié. A 26 ans, Gabin Villière a encore une belle carrière devant lui.