Var : peinture, collage ou encore dessin... vous pouvez participer à un atelier artistique depuis chez vous

Avec les mesures sanitaires liées au coronavirus, les lieux culturels sont fermés. Pour y remédier, le centre Tisot, à la Seyne-sur-mer, propose un atelier créatif à distance. De chez soi, tout le monde peut y participer. A la réouverture du lieu, les oeuvres seront exposées au grand public. 

Raphaël Mahida Vial a déjà reçu une soixantaine de cartes postales depuis le lancement de ce projet artistique à distance.
Raphaël Mahida Vial a déjà reçu une soixantaine de cartes postales depuis le lancement de ce projet artistique à distance. © Raphaël Mahida-Vial

Le projet artistique "Tisot à la maison" invite tout un chacun à dessiner depuis chez soi "sa représentation" de ce centre culturel. En plus d'un thème commun, le format est imposé, c'est celui de la "carte postale" (10,5 × 14,8 centimètres).

"Ce n'est pas vraiment des contraintes, chacun peut interpréter les choses à sa façon" explique Raphaël Mahida-Vial, artiste-doctorant-enseignant en arts plastiques au centre Tisot, à l'origine de cet atelier à distance. 

C'est un projet très vaste et qui s'adresse à tous les âges  

Raphaël Mahida-Vial

Chaque mercredi, il anime donc un "live" sur la page Facebook du centre culturel.  Avec ses vidéos, il donne des conseils pour celles et ceux qui  souhaitent se lancer dans le projet mais qui ont encore quelques réserves. Il n'y a aucune limite d'âge, tout le monde peut participer. 

On y retrouve des idées sur la façon d'appréhender la thématique imposée ou alors des techniques artistiques simples, à reproduire avec du matériel que l'on peut trouver à la maison. Comme une boîte à biscuit par exemple.

Depuis le lancement du projet en novembre, huit vidéos ont été postées afin d'aiguiller les artistes en herbe. 

 

Diffusée sur les réseaux sociaux, cette annonce a vite pris de l'ampleur. "Au départ c'était pour la soixantaine d'élèves que j'ai habituellement au centre, progressivement le projet s'est ouvert à tous les Seynois, mais en réalité tout le monde peut participer dans la région à cette future exposition" explique Raphaël.  

Certains vont utiliser une image sur Google pour reproduire l'extérieur du centre culturel, tandis que d’autres, parmi mes élèves, partent sur le thème de l’ambiance qui règne lors des activités. Ils se projettent ainsi de manière affective sur un lieu dont ils sont temporairement privés

Raphaël Mahida-Vial

Pour les plus frileux du "crayon", il est possible de prendre part au projet via une tablette ou un smartphone. En reproduisant par exemple le logo du centre grâce à des applications numériques et de l'envoyer ensuite à l'adresse mail r.mahidavial@free.fr. 

Le choix de la carte postale n'est pas anodin 

Pour l’artiste plasticien, l’initiative est intéressante à double titre. Non seulement elle permet de confronter les points de vue sur une thématique semblable, mais le choix du support est aussi pertinent.

La carte postale c'est avant tout la correspondance, le lien aux autres, une dimension plus compliquée depuis l'épidémie de coronavirus. Un lien que Raphaël Mahida-Vial avait notamment à coeur de préserver avec ses élèves malgré la fermeture de ses ateliers. 

Depuis la fermeture des centres culturels, les ateliers proposés au centre Tisot sont à l'arrêt.
Depuis la fermeture des centres culturels, les ateliers proposés au centre Tisot sont à l'arrêt. © Centre culturel Tisot

Il ajoute même : "ce format assez petit est aussi la représentation des espaces de vie de beaucoup de personnes depuis le début de la crise."Certains feront leur création depuis leur canapé, leur chambre, ou dans leur bureau, découvrant ainsi la possibilité de laisser libre cours à leur imagination.

Le centre Tisot exposera l'ensemble des oeuvres dès sa réouverture 

De la distance au réel. L'ensemble des créations envoyées seront ensuite exposées au centre culturel Tisot. Un événement qui sera ouvert au public.

Comme tous les formats seront identiques, cela donnera un aspect graphique, linéaire, à l’accrochage qui sera réalisé.

Raphaël Mahida-Vial

Pour envoyer ses oeuvres il faut les faire parvenir par la poste à l'adresse suivante : 111 rue Orves 83000 Toulon. La date de cette exposition reste pour l'instant inconnue, elle dépendra évidemment de l’évolution du contexte sanitaire et de l'épidémie. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture covid-19 santé société