• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Avignon : il pêche un silure de près de 50kg

Le silure pêché par Kamel Bajjioui le 9 mai 2019 dans le Rhône à Avignon / © Fish.k.ing
Le silure pêché par Kamel Bajjioui le 9 mai 2019 dans le Rhône à Avignon / © Fish.k.ing

Un jeune pêcheur originaire de Gex dans l'Ain a réussi à remonter un silure de près de 50kg tout près du pont d'Avignon la semaine dernière. Il raconte comment s'est déroulé cette incroyable prise. 

Par Eline Erzilbengoa

C'est le genre de poisson que l'on aimerait peut-être ne pas croiser, sauf quand l'on est passionné de pêche comme Kamel Bajjioui. Ce jeune homme de 25 ans a réussi à sortir du Rhône un silure évalué à plus de 2 mètres de long et pesant entre 40 et 50 kilos. Ce n'est pas un record, ce poisson peut mesurer près de 3 mètres et peser jusqu'à 100 kilos, mais tout de même ! Kamel n'est pas peu fier. "Toute la journée, je me suis dit, il faudrait vraiment que je pêche un silure à côté du pont d'Avignon, et c'est arrivé d'un coup, j'étais hyper content", confie-t-il. 

Pourtant la session pêche de trois jours sur le Rhône avec ses amis n'était pas très bien partie. "Le premier jour, nous n'avons absolument rien pêché donc on s'est dit que ça allait être compliqué", relate-t-il. Mais visiblement, la patience du pêcheur a payé. Le deuxième jour, ce n'est pas un, mais deux silures que l'équipage remonte, dont le plus gros, devenu star sur son compte Instagram. 

10 minutes pour le remonter

Kamel pêche à la verticale et au vif, méthode la plus efficace pour attirer les carnassiers comme le silure. "J'ai mis près de 10 minutes à le remonter, ce qui est assez long, la bataille était rude", raconte le jeune homme qui n'avait jamais pêché de silure auparavant. 
Bataille acharnée, Kamel Bajjioui a mis 10 minutes avant de sortir le silure de l'eau devant le pont d'Avignon le 9 mars 2019. / © Fish.k.ing
Bataille acharnée, Kamel Bajjioui a mis 10 minutes avant de sortir le silure de l'eau devant le pont d'Avignon le 9 mars 2019. / © Fish.k.ing

Pratique le "no kill"

Passionné depuis l'âge de 13 ans, Kamel a l'habitude de pêcher à côté de chez lui au Lac Lémant et fait partager ses belles prises sur sa page Facebook. Pas question pour lui de garder ce qu'il attrape, il pratique ce que l'on appelle le "no kill", cela signifie qu'il relâche systématiquement ses proies après les avoir attrapées. 

Le silure : qui est-il ?

Ce n'est pas la première fois que ce genre de poisson est pêché dans le Rhône, connu pour abriter les plus gros individus. De manière générale, le silure est présent un peu partout en France. Il est même parfois considéré comme invasif, car il se nourrirait un peu trop de ses congénères (il mange même les pigeons, c'est pour dire). Si l'envie vous prend de le déguster, sa chair est bien comestible. Il est toutefois recommandé de ne pas en abuser, ce poisson étant considéré comme fortement bio-accumulateur, c'est-à-dire potentiellement contaminé par des polluants présents dans l'environnement. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus