Trois femmes victimes d'une intoxication au monoxyde de carbone à Avignon

Trois femmes ont été victimes d'une intoxication au monoxyde dans un appartement à Avignon dans la nuit de lundi à mardi à cause de l'utilisation d'un chauffage de fortune au charbon. Deux d'entre elles ont été placées en caisson hyperbare et la troisième hospitalisée. 

Un nouveau drame a été évité la nuit dernière à Avignon. Vers 1h30, trois femmes de 72, 55 et 47 ans ont été évacuées par les pompiers, victimes d'une intoxication au monoxyde de carbone, dans un appartement. Elles avaient utilisé un chauffage de fortune au charbon. Deux d'entre elles ont été placées en caisson hyperbare à Avignon et la troisième a été conduite au centre hospitalier de la ville.

Une centaine de décès par an 


L'hiver dernier, plus de 1 000 épisodes d’intoxication au monoxyde de carbone ont été recensés. On déplore chaque année une centaine de décès en France. Samedi dernier, c'est une jeune mère de 28 ans qui est décédée d'une intoxication au monoxyde de carbone dans les Alpes-de-Provence. Son compagnon et les deux enfants de 3 et 4 étant placés dans un caisson hyperbare à Marseille.


Des gestes simples à connaître


Les pompiers rappellent que ce gaz, qui se diffuse très rapidement dans l'air, est invisible, inodore et non irritant, donc indétectable. En période de chauffe, le ministère de la Santé rappelle les bonnes pratiques qui permettent d'éviter les drames, car cette intoxication est la première cause de mortalité par toxique en France.


Détecteurs de CO


L'installation d'un détecteur avertisseur autonome de monoxyde de carbone (DAACO) est par ailleurs recommandée. Contrairement aux détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF), obligatoires depuis le 8 mars 2015, les DAACO ne sont, ni obligatoires, ni soumis à la réglementation des produits de construction. En cas d'urgence, appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (114 pour les personnes malentendantes).