Un important réseau de machines à sous clandestines démantelé dans le Vaucluse

© Maxppp
© Maxppp

Un important trafic de machines à sous a été démantelé dans le Vaucluse. Neuf personnes ont été interpellées et mises en examen, dont quatre incarcérées. 46 machines à sous, de l'argent et des armes ont été saisis.

Par Annie Vergnenegre

L'enquête est partie du suicide d'un gérant de bar le 5 juillet 2015 à Sorgues, dans le Vaucluse. L'homme est mort retrouvé dans son établissement. Les gendarmes des Groupements de Vaucluse y découvrent aussi une machine à sous.

Les enquêteurs établissent que le commerçant était victime d'extorsions de fonds. L'année suivante, une vague d'interpellatiosn est réalisée dans le milieu corso-marseillais et quatre suspetcs sont mis en examen, dont deux incarcérés. Parallèment, l'enquête se poursuit en lien avec la machine à sous et débouche sur le mise au jour d'un réseau dirigé par trois hommes originaires du Vaucluse. 

35 établissements contrôlés 

Plus d'un an et demi après le début de l'enquête, c'est le dénouement. Le 21 mars dernier, 90 gendarmes de plusieurs départements ont été mobilisés sur une vaste opération de contrôles de 35 établissements du Vaucluse, des Bouches-du-Rhône, du Gard et de la Drôme. Huit suspects sont interpellés : 5 sont mis en examen, 3 placés sous contrôle judiciaire, et deux écroués. 

Lors des perquisitions, 46 machines à sous ont été saisies, ainsi que 53 000 euros, du matériel informatique, des armes et des véhicules.

Sur le même sujet

Les + Lus