"La GPA n'est jamais éthique", Marion Maréchal s'explique à propos de son tweet "Où est la maman ?" sur la paternité de Jacquemus

En campagne sur ses anciennes terres de Carpentras, la tête de liste de Reconquête! aux prochaines élections européennes s'est expliquée à propos de son tweet polémique sur Jacquemus.

"Où est la maman ?". La petite Marion Maréchal a déclenché un tollé sur la toile. La tête de liste du parti d'Eric Zemmour aux prochaines européennes était en campagne en Vaucluse ce samedi 24 avril. Elle est revenue pour France 3 Provence-Alpes sur la polémique qui agite les réseaux sociaux après son commentaire sur le post Instagram du couturier Simon Porte Jacquemus et de son mari Marco Maestri annonçant l'arrivée de leurs jumeaux.

Les réactions se sont multipliées sur les réseaux sociaux, l'accusant d'homophobie pour avoir remis en cause la légitimité de leur paternité. 

"Je m'y oppose pour tous les couples"

"Aujourd'hui, il y a une banalisation de cette méthode des mères porteuses dans l'espace public et moi, je m'oppose très fermement et très durement à cette pratique qui consiste à louer l'utérus d'une femme et à faire un contrat pour pouvoir acheter un bébé, a expliqué la petite-fille de Jean-Marie Le Pen, je considère que la dignité de la femme et de l'enfant ne doivent pas permettre sa marchandisation et donc j'ai souhaité m'opposer à cette banalisation". "Dans la civilisation européenne, on n'achète pas des bébés et des enfants", a-t-elle ajouté. 

"Quand je m'oppose aux mères porteuses, je m'y oppose pour tous les couples, qu'il s'agisse de couples homosexuels ou de couples hétérosexuels", a souligné la candidate Reconquête!. "Qu'il y ait salaire ou pas salaire, la GPA n'est jamais éthique", a-t-elle tranché. 

"Le tweet absolument indécent"

La porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot avait jugé vendredi 26 avril sur Europe 1 que ce tweet était "absolument indécent", ajoutant que Marion Maréchal "est loin d'être bête" et qu'elle avait "tweeté précisément le jour des 11 ans du vote de la loi sur le mariage pour tous".

De retour sur ses anciennes terres de Carpentras ce samedi, Marion Maréchal mène sa première campagne en tant que candidate du parti Reconquête!. Pour l'ancienne députée RN, l'enjeu est de passer devant LR, crédités de 5,5% d'intentions de vote selon un récent sondage ifop. Mais pour l'heure, sa liste peine à décoller dans les sondages. A un mois et demi du scrutin, elle se situe toujours juste au-dessus de la barre des 5%, synonyme de représentation au Parlement européen. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité