Un homme interpellé en flagrant délit pour vol de truffes dans le Vaucluse

Dans la nuit du 3 janvier, un voleur de truffes a été interpellé en flagrant délit sur la commune de Jonquières. Une prise significative pour les gendarmes dans leur lutte contre le braconnage, véritable fléau pour les producteurs de ce "diamant noir".

Dans la nuit du 3 janvier, aux alentours d'une heure du matin, les gendarmes d’Orange ont arrêté un voleur de truffes la main dans le sac. Ou plutôt, au pied du chêne qu'il était en train de piller, avec l’aide d'un complice et de deux chiens truffiers.

L'alerte avait été donnée par le trufficulteur concerné, déjà victime de ce type de vol à quatre reprises en novembre et décembre dernier, à hauteur de 8 000 euros de préjudice, selon ses déclarations auprès des gendarmes.

Pour se prémunir des braconniers, le producteur avait installé des "caméras de chasse" en surveillance de son terrain situé sur la commune de Jonquières (Vaucluse). Alerté d'une intrusion via son smartphone, il a immédiatement appelé les gendarmes. Deux équipes ont fouillé le secteur et finalement interpellé sans résistance un homme d'une soixante d'année, tandis que son complice prenait la fuite. Difficilement repérables, les braconniers agissent dans la pénombre, " ils utilisent des lampes de poche, s'éclairent peu et font travailler les chiens" explique le lieutenant-colonel Olivier Charpentier à la tête des opérations.

10 mois de prison avec sursis

En tout, 7 truffes fraîchement récoltées, d'un poids total de 300 grammes pour une valeur estimée à 300 euros, ont été saisies.

Le mis en cause, originaire de Carpentras, a reconnu être l'auteur des faits ainsi que d'autres vols antérieurs. Jugé en comparution immédiate jeudi 4 janvier, il a écopé de 10 mois de prison avec sursis. Les deux chiens truffiers récupérés au moment de l'arrestation, étant ni tatoués ni pucés, ont été remis à la SPA.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité