VIDÉO. Législatives 2022 : retrouvez le débat des candidats de la 5e circonscription de Vaucluse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Loïc Perrier

La santé, la sécurité, l'agriculture ou encore l'emploi… Sur le plateau de France 3 Provence-Alpes, des citoyens de la 5e circonscription de Vaucluse sont venus interroger sur ces thématiques les candidats aux législatives des 12 et 19 juin prochain. Retrouvez les temps forts du débat et le replay en vidéo.

Dans l'arène politique, qu'est devenu le plateau de France 3 Provence-Alpes, cinq candidats ont répondus aux questions des citoyens. Ces candidats visent un poste de député dans la 5e circonscription de Vaucluse. Cette circonscription regroupe les cantons d'Apt, Gordes, Pertuis, Carpentras-Nord, Mormoiron et Sault.

Julien Aubert, député sortant LR, Marie Thomas de Maleville, RN ; Jean-François Lovisolo, Renaissance ; Céline Celce, Génération.S / NUPES ; Catherine Chavrier, Reconquête étaient présents.

Les candidats ont été interrogés pour ce débat par quatre citoyens de leur circonscription. Des personnalités issues de la société civile venues chacune porter un thème. Christophe Combes, porte-parole des ambulanciers du SMUR, pour la santé ; Bruno Bartocetti, secrétaire national délégué de la zone sud syndicat SGP police, pour la sécurité ; Joël Bouscarle, paysan vigneron, président des vignerons AOP du Lubeyron, pour l'agriculture et Jean-Pierre Fabre, président de l'association Ensèn!, pour l'emploi. 

Interrogations sur l'érosion de l'hôpital public

Premier thème abordé de ce débat, la santé et notamment la santé publique. 

Céline Celce, Génération.S / NUPES pointe du doigt le principal problème. Le modèle financier, la tarification à l'activité qui éloigne, selon elle, des considérations humaines. Elle propose notamment l'instauration d'une "co-gouvernance" des hôpitaux "avec un personnel de terrain qui aurait prêté le serment d'Hippocrate".

Son parti prévoit le recrutement de 100 000 soignants à l'échelle nationale, une idée partagée par Marie Thomas de Maleville, RN. Pour elle, "il faut réintégrer des soignants pour désengorger l'hôpital". Mais en parallèle, elle souhaite soutenir la mise en place de maisons de santé. Les autres candidats s'accordent sur la nécessité de revaloriser le statut de soignants. Pour Christine Chavrier, Reconquête, "il faut augmenter les salaires des infirmiers et des aides-soignants de +12 %".

Sécurité, une justice plus performante ?

Pour Julien Aubert, la lutte contre le trafic de drogue est "la question numéro une". Christine Chavrier propose à ce sujet la création d'une "force spéciale alliant police et douane pour démanteler les réseaux". Concernant les peines, Marie Thomas de Maleville veut proposer une loi pour "combattre le laxisme judiciaire" et "faire respecter les peines". Jean François Lovisolo, lui, pense à la mise en place d'une justice plus "expéditive" pour les petits délits. "Il faut redonner le sentiment aux victimes d'être entendues".

Agriculture, la sécheresse au cœur des débats

Olivier Gerbi, qui anime les échanges, rappelle les chiffres de Météo France : "c'est le début d'été le plus sec depuis les années 50". Alors comment combattre les sécheresses chroniques ? Christine Chavrier se propose d'allouer "des budgets pour l'agro-climatologie et la recherche". Jean François Lovisolo veut de son côté, favoriser "un programme d'irrigation agricole".

Autre point abordé, le conflit ukrainien et la pénurie de céréales. Pour Julien Aubert, "il faut un souverainisme agricole". Le candidat sortant évoque la nécessité de "replanter des céréales là où c'est nécessaire".

Emploi, des pistes pour accompagner les chômeurs

Dans le Vaucluse, le taux de chômage atteint 17,7%. Soit 3 points de plus que la moyenne nationale. Pour lutter contre cette problématique à plus grande échelle, Céline Celce veut garantir un "emploi utile" qui serait "garanti" dans le cas d'un chômage longue durée. Une réinsertion que veut également favoriser Jean François Lovisolo qui propose la création "d'entreprises à but d'emploi".