Vote par procuration : ce qui change pour le second tour des élections municipales 2020

Dimanche 28 juin, les Français sont appelés aux urnes pour le second tour des élections municipales 2020. Les conditions de vote par procuration ont été assouplies à cette occasion.

Une procuration peut être théoriquement établie jusqu'au jour du vote. Mais attention aux retardataires : vous ne pourrez pas voter si la mairie n'a pas reçu votre demande à temps.
Une procuration peut être théoriquement établie jusqu'au jour du vote. Mais attention aux retardataires : vous ne pourrez pas voter si la mairie n'a pas reçu votre demande à temps. © BELPRESS/MAXPPP

Ces élections municipales 2020 ne ressembleront décidément à aucun autre scrutin. Initialement prévu le dimanche 22 mars, le second tour a finalement été décalé au 28 juin à cause de l'épidémie de Covid-19.

Mais une crainte subsiste : les Français seront-ils au rendez-vous après la crise sanitaire ? Le 15 mars dernier, avant-veille du début du confinement, le premier tour des élections avait enregistré une abstention record : 55,36 % à l'échelle nationale, soit presque 20 points de plus qu'en 2014.

Pour encourager la participation, les parlementaires ont adopté mardi 16 et mercredi 17 juin une version remaniée du projet de loi qui vise à "sécuriser l'organisation du second tour des municipales". Toutes les mesures sont explicitées dans un décret publié au Journal Officiel le jeudi 18 juin. Parmi elles, les nouvelles conditions de vote par procuration.

Le vote par procuration : qu'est-ce qui change ?

Désormais, les mandataires peuvent avoir deux procurations en France, au lieu d'une seule auparavant. Les électeurs n'ont d'ailleurs plus à justifier de la raison de leur procuration.

Autre nouveauté : les personnes ne pouvant se déplacer à cause de l'épidémie de Covid-19 peuvent demander à leur commissariat ou gendarmerie de se déplacer à leur domicile pour leur demande de procuration. Afin de faciliter l'accès au vote, il sera désormais possible de faire des procurations dans d'autres lieux que les commissariats, gendarmeries, mairies et tribunaux. Ces lieux doivent être définis par arrêtés préfectoraux. 

Enfin, les procurations réalisées pour le second tour au mois de mars seront toujours valables pour le scrutin du mois de juin.

En revanche, les règles déjà établies restent les mêmes : si vous souhaitez faire une procuration à un proche, il doit être inscrit sur les listes électorales de la même ville que vous, mais pas forcément dans le même bureau de vote.

Si quelqu'un vous a confié sa procuration, vous devrez présenter votre propre pièce d'identité lors du vote.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections paca économie infos pratiques société