publicité

Arrêtée après avoir livré des téléphones à la prison de Rouen

Une jeune femme a été interpellée après la fouille d'un détenu. Téléphones, cigarettes et drogue étaient cachés dans son soutien-gorge !

  • Par Richard Plumet
  • Publié le
© France 3 Haute-NOrmandie

© France 3 Haute-NOrmandie

De la viande fraîche, des portables et de quoi se faire des joints

C'est hier (jeudi 3 mars), un peu après 16h30, que la police a été appelée par la direction de la maison d'arrêt de Rouen pour une affaire de "remise illicite d'objet en milieu carcéral". Après les "parloirs" de l'après midi, le personnel pénitentiaire de la prison Bonne-Nouvelle décide de fouiller un détenu qui vient de recevoir la visite d'une jeune femme. La fouille permet de retrouver une grande quantité d'objets interdits.

La visiteuse est alors bloquée avant sa sortie et contrainte d'attendre l'arrivée de la police. Dans un bureau elle est interrogée sur la provenance des objets saisis :  
  • 5 téléphones portables miniatures avec leurs câbles et leurs cartes SIM
  • un billet de 20 euros
  • un petit morceau de résine de cannabis
  • 75 cigarettes
  • 2 paquets de feuilles de papier à cigarettes
  • un petit flacon de liquide pour cigarette électronique
  • et de la viande (fraîche).
La  visiteuse, une femme de 26 ans habitant Petit-Quevilly, explique aux policiers que c'est bien elle qui a effectué cette livraison. Comment ? En cachant tout ça dans son soutien-gorge ! Interpellée et emmenée à l'hôtel de police, elle a été fouillée et trouvée porteuse de petits sachets en plastique contenant de la drogue. 

Elle a été placée en garde à vue pour détention non autorisée de produits stupéfiants et remise d'objets illicites en  milieu carcéral.
les + lus