Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

La candidate La République en Marche contestée dans la 5ème circonscription de l'Eure

Claire O'Petit / © France 3 Normandie
Claire O'Petit / © France 3 Normandie

Des militants de LREM de Vernon envoient un courrier à la commission nationale d'investiture du parti. Ils dénoncent notamment des propos outrageants et discriminatoires envers les minorités tenues par Claire O'Petit, récemment investie, lors de l'émission "Les Grandeus Gueules" d'RMC.

Par Emmanuelle Partouche

Ils sont une douzaine de militants La République en Marche à avoir signé ce courrier. Tous sont originaires de Vernon et se sont impliqués dans la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron. Mais cette fois, l'investiture de Claire O'Petit dans la 5ème circonscription de l'Eure ne passe pas.

Dans leur courrier que nous avons pu nous procurer, ils estiment que cette commerçante à la retraite, également chroniqueuse depuis une douzaine d'années dans l'émission "Les Grandes Gueules" d'RMC, est l'auteur de "dérapages incontrôlés qui s'opposent aux critères de sélection de la CNI (ndlr : commission nationale d'investiture), de la Charte des valeurs et des statuts d'En Marche. Ils sont déjà exploités par notre opposition pour décrédibiliser le mouvement local et vont amener à la catastrophe électorale dans une circonscription pourtant gagnable qui a fait les meilleurs scores pour EM dans le département."

Des propos jugés contraires à la Charte des valeurs d'En Marche !


Dans leur courrier, ils citent une douzaine de propos tenus lors de son émission radio.

Le 17/10/2016, Claire O'Petit fait face à Ismael Saïdi, metteur en scène.

18_05_2017_claire_opetit_extrait1


Le 29 janvier 2015, le débat porte sur le coup de gueule de Samia Ghali. La Sénatrice des Bouches-du-Rhône estime avoir été lésée lors des primaires socialistes à la mairie de Marseille.
 

18_05_2017_claire_opetit_extrait2

 

"Je n'ai pas à me justifier" répond Claire O'Petit

Interrogée, Claire O'Petit estime qu'elle n'a pas à se justifier, que ces propos sont publics et qu'elle a été investie malgré tout. Accusée d'être investie dans la 5è circonscription de l'Eure, grâce à la relation amicale qu'elle entretient avec Brigitte Macron, elle nie avoir jamais demandé à l'épouse du président de l'aider pour son investiture.

Pour Claire O'Petit, les militants qui ont signé cette lettre se sont trompé d'élection. Ils pensaient avant tout à se placer en vue des prochaines municipales. "Ce sont de mauvais perdants" affirme-t-elle.  

Voyez le reportage réalisé avec Véronique Arnould. Les interviews :

  • Alain Gouteron, militant La République En Marche
  • Fabien Gouttefarde, référent départemental de l'Eure - La République En Marche
  • Claire O'Petit, candidate La République En Marche - 5ème circonscription de l'Eure
Claire O'Petit contestée dans sa circonscription

Reste à savoir si le parti retirera son investiture à Claire O'Petit avant la date butoir de demain (vendredi 19 mai) où toutes les candidatures devront être déposées en Préfecture.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Champignolles (27) : réaction des habitants à la garde-à-vue du maire

Près de chez vous

Les + Lus