Une épidémie de méningite virale dans la région d'Argentan

© MaxPPP
© MaxPPP

Une dizaine de cas de méningite virale ont été recensés depuis le 16 septembre par le centre hospitalier d'Argentan; Les autorités sanitaires parlent d'une épidémie mais se veulent rassurantes: ce type de ménigite est bénin. 

Par CM et NC

Cette semaine, des affichettes ont été placardées dans les établissements scolaires d'Argentan pour prévenir les parents. Depuis le 16 septembre dernier, une dizaine de cas de méningite virale ont été recensés par le centre hospitalier de la ville, des enfants âgés de 5 à 15 ans. 

La méningite est une inflammation des méninges, les fines membranes enveloppant le cerveau et la moelle épinière. Cette inflammation se traduit par des maux de tête, des vomissements et une forte fièvre. Des symptômes qui peuvent être attribués à une autre maladie. Seule une ponction lombaire permet d'identifier clairement la méningite. C'est la raison pour laquelle ces cas ont été recensés par le centre hospitalier d'Argentan.

Les enfants concernés ont été hospitalisés entre 48 h et 72 h, en chambre seul. Car la méningite est extrêmement contagieuse. Elle se transmet par la salive ou la sueur. D'où la mise à "l'isolement" des petits malades.

Pas de panique

Face au nombre de cas importants recensés, le centre hospitalier d'Argentan a prévenu l'Agence Régionale de Santé (ARS). "Souvent, le pic d'infection se situe au mois de juillet", explique le docteur Samar Armouche, chef du service pédiatrique, "On a contacté l'ARS car la période n'est pas habituelle". La période d'incubation est de 24 à 48 heures.

Néanmoins, les autorités sanitaires se veulent rassurantes. La méningite frappant Argentan et ses environs est bénigne car virale. Le virus à l'oeuvre est le le virus entirovirus, le plus commun. La méningite virale est la plus répandue: elle représente 70 à 80% des cas de méningite. "Les méningites virales se règlent sans traitement particulier". Si ce n'est du repos et du paracétamol (mais surtout pas d'aspirine).

La forme la plus virulente et dangereuse (voire mortelle) est la méningite bactérienne (méningite à pneumocoque et méningite à méningocoque).  Un vaccin pour traiter la méningite de type C existe depuis 2010. Il est recommandé pour les nourrissons, les enfants et les jeunes adultes et deviendra obligatoire en janvier prochain.

Méningite : les symptômes qui doivent alerter

La méningite correspond à l'inflammation des méninges qui enveloppent le système nerveux. Potentiellement mortelle, elle doit être traitée en urgence. À quoi est-elle due ? Quels sont les symptômes qui doivent alerter ? Les réponses avec le Dr Gérald Kierzek, urgentiste.





Sur le même sujet

Café Moustache

Près de chez vous

Les + Lus