1 jeune sur 4 consommerait de l'alcool plusieurs fois par semaine selon un sondage MAAF

Les deux hommes ont été interpellés à 10 minutes d'intervalle avec chacun plus d'un gramme d'alcool dans le sang. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les deux hommes ont été interpellés à 10 minutes d'intervalle avec chacun plus d'un gramme d'alcool dans le sang. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

En 2016, 24% des 18-24 ans impliqués dans un accident mortel étaient alcoolisés. Les accidents de la route sont leur première cause de mortalité. Les assurances MAAF ont mené une étude pour mieux connaître leurs comportements. Et prévenir ces accidents.

Par Jean-Christophe Pain


Les grands enseignements de cette enquête pour la région Auvergne-Rhône-Alpes :


➡ 1 jeune sur 4 consomme de l’alcool plusieurs fois par semaine

➡ 4 jeunes sur 10 ont fumé du cannabis dans l’année

➡ 1 jeune sur 5 a essayé les drogues « dures » (cocaïne, LSD, MDMA...)




Des résultats obtenus via le chatbot JAM


Les résultats de cette étude « Alcool et drogue au volant, les usages des 18-24 ans » ont été obtenus à partir d’un sondage réalisé via le chatbot JAM sur Messenger du 19 mai au 18 juin 2017 auprès d’un échantillon de 4 698 répondants de tous âges et toutes régions.

Pour cette étude, un focus a été réalisé sur les 18-24 ans, qui représentent 3 129 répondants de l’échantillon, dont 322 répondants pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le chatbot est un robot ou programme informatique dit "intelligent", conçu pour simuler une conversation.

Pour Pierre Negre, responsable de la Prévention chez MAAF Assurances, cette étude est nécessaire car « les enquêtes sur les 18-24 ans sont rares malgré les risques et l’accidentologie élevée de cette population».

« Nous avons choisi la technologie du chatbot pour nous adapter aux usages de notre cible. Cela nous permet de toucher énormément de jeunes et le bot sur Messenger permet un dialogue plus naturel ».


L'alcool au volant chez les jeunes


Les jeunes adultes, premières victimes de la route 


Selon l'ONISR, les politiques de sécurité routière des dernières années ont résolument ciblé les jeunes. 597 personnes âgées de 18 à 24 ans ont été tuées en 2016 sur les routes de France. Leur mortalité rapportée à leur population est très au-dessus de celle des pays voisins et, en France, au-dessus des autres classes d’âge, malgré les progrès réalisés.

La mortalité routière reste d’ailleurs la première cause de mortalité de cette classe d’âge. Leur part dans la mortalité était de 21 % en 2010, elle est de 17 % en 2016, ce qui montre une baisse plus forte que pour les autres catégories.

Les évolutions sociologiques incitent pour le futur à étendre l’effort à l’ensemble des jeunes adultes de 18 à 29 ans, voire jusqu’à 34 ans.




La MAAF a mis en place un plan de prévention


Le plan Vigicarotte a été mis en place en 2000, pour lutter contre l’alcool et la drogue au volant chez les 18-24 ans. Vigicarotte est présent dans les discothèques, évènements et festivals les plus branchés sur l’ensemble du territoire français à travers une centaine d’actions préventives chaque année.

Le principe de Vigicarotte, c’est la carotte plutôt que le bâton. Il récompense les conducteurs sobres et responsables qui raccompagnent leurs amis avec 150€ de bons cadeaux.


Opération prévention
Intervenants : Maxence Tain étudiant en BTS Hôtellerie, Sarah Corréard étudiante, Morgan Relano étudiant, Pierre Negre responsable prévention MAAF Assurances Equipe : JC Solari, YM Glo, Sophie Villatte.


La MAAF, c'est quoi ?


En 2016, la MAAF emploie 7 500 salariés pour assurer 3,7 millions de clients. Elle fait partie, avec MMA et GMF, du groupe mutualiste Covéa, l'un des premiers assureurs français. 11,5 millions de clients, 26 000 collaborateurs, dont plus de 4 000 hors France. 



Sur le même sujet

Thierry Lhermitte évoque le Cantal et son prochain spectacle à Clermont-Ferrand

Les + Lus