• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Chambéry-le-Haut, un garage “différent” en libre-service ou presque

© France3 Alpes
© France3 Alpes

Remède anti-crise et goût du partage : dans leur atelier deux frères mécaniciens proposent tout l'outillage pour faire l'entretien de sa voiture soi-même,  les conseils en plus, un garage en self-service en quelque sorte... et ça marche !

Par France 3 Alpes. Jean-Christophe Solari

.

Nous ne sommes pas dans un centre d'apprentissage mais bien dans un garage, avec facture à la clé, mais ici, c'est le client qui fait la mécanique.
A Easy Box Service, à Chambéry- le- Haut, le concept est simple : les automobilistes peuvent louer un pont élévateur et une caisse à outils pour réparer ou entretenir leurs voitures. C'est beaucoup moins cher qu'une réparation classique, encore faut-il accepter de mettre les mains dans le camboui.

.
DMCloud:10127
Un garage "pas comme les autres"
C'est un concept qui n'est pas totalement nouveau mais qui se met assez rarement encore en pratique : un garage où les automobilistes peuvent réparer eux-mêmes leur auto, à monidre coût, avec l'aide de pros.

Cet établissement n'est pas le premier du genre, mais celui-ci a une histoire un peu particulière.

Un grave accident du travail frappe Fabien Rodriguez, qui l'oblige à cesser son métier dans la mécanique poids lourd. Mais de son expérience, il veut faire quelque chose. A la retraite de leur père, les deux frères investissent dans 5 ponts élévateurs ouverts aux clients.

" Je ne pouvais plus exercer comme autrefois, j'ai eu envie de transmettre aux autres mon-savoir faire" . Fabien,  un pédagogue, un vrai coatch qui ne laissera pas sortir une voiture de son garage avec une pièce mal montée.
Rassurant quand on n'a pas son diplôme de mécano.

Pour les grosses réparations, comme un changement de courroie de distribution, les 2 frères assurent une prestation classique, facturée au prix du marché.
Il est possible de s'y atteler soi-même... mieux vaut alors avoir bien potassé la revue technique de sa voiture.

Depuis le mois d'août, l'atelier a déjà conseillé une trentaine de particuliers.

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : Près de 4000 visiteurs se sont rendus à la fête de la myrtille

Les + Lus