Cet article date de plus de 8 ans

Après la tempête, un vent de colère souffle sur le lac du Bourget

Les rives ont retrouvé leur calme. Pour les propriétaires des bateaux malmenés par la houle, c'est l'heure des comptes, avec les assurances, mais pas seulement...
Les bateaux ont souffert
Les bateaux ont souffert © France3 Alpes


Reportage. Des trous dans les coques, des mâts brisés, des cordages arrachés : une trentaine de bateaux ont été endommagés par la tempête dimanche sur le lac du Bourget. C'est le port de Charpignat qui a payé le plus lourd tribu. Alors ce lundi matin, les propriétaires des bateaux ne cachent pas leur exaspération. Ils estiment que ce port est mal protégé de la houle.

Ils remettent surtout en cause la configuration même du port, particulièrement exposé aux vents du Nord, et disent-ils "mal conçu"

La communauté de communes qui gère les 14 ports du lac du Bourget (pas moins de 26 000 emplacements -bateaux) reconnait que  "ce n'est pas l'idéal." mais que "les difficultés techniques sont difficilement contournables".
 " L'obstacle financier est important :  pour tout sécuriser, il faudrait creuser 18 mètres au-dessous de la vase ."  .

Ce n'est pas pour l'instant à l'ordre du jour.



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries