Emmanuelle Pireyre, une lyonnaise prix Médicis 2012

Après Alexis Jenni, Prix Goncourt 2011 pour "l'Art français de la guerre", cette lyonnaise est récompensée cette année pour "Féerie générale", une satire sur notre société hyperconnectée.

Emmanuelle Pireyre, prix Médicis 2012, devant le théâtre de l'Odéon, le 6/11/2012
Emmanuelle Pireyre, prix Médicis 2012, devant le théâtre de l'Odéon, le 6/11/2012 © B.Guay / AFP
Emmanuelle Pireyre vit à Lyon depuis quelques années. Elle alterne dans son travail écriture de livres et diverses formes mixtes (textes accompagnés de diapos, vidéo, radio, installations, schémas…) qu’elle présente lors de lectures-performances en public. Et son quatrième roman couronné par le prix médicis 2012 est un roman-collage, dans lequel réalité et fiction s'entremêlent. Il est construit comme une succession d'histoires où les langages se téléscopent : récit, introspection, langage parlé, sms, courriels, rap...

"Je viens de la poésie et inventer des formes ne me fait pas peur", a lancé la lauréate. "J'ai mis longtemps à écrire ce livre, cinq ans, pour donner une version féerique du monde qui me demandait d'inventer des personnages, des situations et beaucoup de transformations", a-t-elle ajouté.

Pour l'écrire, Emmanuelle Puireyre a multiplié les sources d'inspirations : articles, sociologie, manuels pratiques, littérature, retenant "les idées qui (lui) plaisent".

Emmanuelle Pireyre, prix Medicis 2012

Féerie générale (éditions de l'Olivier)
Rencontre
Emmanuelle Pireyre sera mardi 20 novembre à Lyon, à la librairie Passages (avec Leslie Kaplan).
11 rue de Brest - 69002
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter