Incendie cette nuit à l'usine Aubert et Duval aux Ancizes (MAJ)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Mathieu

Un incendie s'est déclaré cette nuit vers 5 heures du matin dans un bâtiment annexe, le corps principal de l'usine et les ateliers n'ont pas été touchés. 

Le feu s'est déclaré au matin du 9 janvier dans un bâtiment de contrôle de l'acier où étaient stockés des produits chimiques, principalement des acides : acide sulfurique ou acide nitrique. Dès que l'alerte a été donnée vers cinq heures du matin, les pompiers des Ancizes et de Saint Georges de Mont se sont rendus sur place et ont bientôt été rejoints par des renforts venus de tout le département. 

Le bâtiment est entièrement détruit
Une centaine de pompiers au total a réussi à contrôler le feu trois quart d'heure plus tard, empêchant ainsi que le sinistre s'étende au corps principal de l'usine.
Le bâtiment de 700 m² est entièrement détruit mais il n'y a aucune victime et l'usine est sécurisée.
Parmi les 1500 salariés du site, ceux qui prenaient leur service dès sept heures du matin se sont retrouvés bloqués devant la porte de l'entreprise, mais après neuf heures ils ont pu reprendre leur poste. La production de cette usine de transformation de l'acier n'aura été arrêtée que quelques heures.