• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La fabuleuse histoire... des “Copains bio” du Cantal

Un boulanger, des agriculteurs, des meuniers qui se regroupent  pour produire du pain bio, c'est le pari que sont en passe de réussir la dizaine d'adhérents de l'association "Les Copains Bio". Notre équipe du Cantal est allée à leur rencontre 

Par avec Claude Bernard et Lydie Ribes

C'est dans le fournil d'Aurélie et de Sylvestre que tout a commencé, dès leur installation à Marcolès. Il y a deux ans, les deux jeunes boulangers souhaitaient développer une fabrication bio, en s'appuyant sur des partenariats locaux.
le boulanger
Sylvestre Menuel boulanger
C'est donc de cette rencontre qu'est née l'association "les copains bio". Georges Meallet est l'un des 6 agriculteurs adhérents, dès l'automne 2011 il décide d'augmenter la part de ses terres labourées pour la production de seigle bio.
DMCloud:40981
l'agriculteur
Georges Méallet agriculteur
Chez Georges Méallet, les semailles de novembre ont laissé place dès février suivant, au premier désherbage mécanique...
Quelques mois plus tard, nous sommes fin juillet... le temps des moissons est venu. La récolte de seigle atteindra une vingtaine de quintaux
L'agriculteur
George Méallet
Direction la Ferme de la Barreyrie. Sur cette exploitation familiale, Michel a choisi d'être paysan, boulanger mais aussi meunier. Dans son moulin, en un seul passage, les grains sont écrasés entre deux meules en granit.
Le meunier
Michel Ters Paysan boulanger meunier
Ce pain est vendu sur place ou sur des marchés locaux depuis 1996. Françoise et Michel Ters ont depuis longtemps choisi la démarche "circuits courts", et c'est pour cette raison qu'ils ont adhéré à l'association "les copains bio".
DMCloud:41235
la boulangère
Françoise Ters Agricultrice boulangère
Des céréales sélectionnées pour l'agriculture biologique cultivées dans un rayon de 20 km autour du moulin et de la boulangerie, et un principe : le travail de chaque acteur de la filière rémunéré à sa juste valeur. Ainsi, pour leurs productions de blé ou de seigle, un prix unique est payé aux agriculteurs. Il est décidé par tous les membres de l'association
La boulangère
Aurélie Menuel Boulangère
Dans quelques semaines un second agriculteur mettra en route un nouveau moulin à la meule de pierre renforçant ainsi la démarche d'acteurs bien décidés à faire vivre leur territoire en vendant un pain bio 100% Cantal.

Sur le même sujet

Les vignobles du Puy-de-Dôme souffrent de la sécheresse

Les + Lus